Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : Ladji Traoré, un parcours de militant du MND à l’APP


Le secrétaire général de l’APP vient de claquer la porte avec fracas après plusieurs années de combat contre l’esclavage, l’exclusion et le racisme. Ladji Traoré tourne ainsi la page d’un parti dont le chef Ould Messaoud n’incarne plus depuis plus d’une décennie les idéaux de populaires et progressistes auxquels aspire le peuple mauritanien dans sa diversité.

C’est une des raisons fondamentales de la démission d’un des anciens fondateurs du Mouvement national démocratique crée en 1969, creuset de plusieurs cadres patriotes qui continuent de marquer la vie politique en Mauritanie. L’APP un parti de l’opposition historique fondé par Messaoud Ould Boulkheir est considéré comme un leader de l’opposition dite dialoguiste depuis 2011. Ce positionnement qui tend au fil des années à un rapprochement avec tous les pouvoirs depuis l’instauration de la démocratie en 1991 sous Ould Taya n’est pas partagé par le trublion militant Ladji Traoré mais c’est surtout son emprise sur le parti sans partage qui explique le départ de plus d’une centaine de militants vers d’autres horizons ces dernières années. Mais la patience a des limites pour celui qui n’a jamais voulu être un transhumant politique.

En claquant la porte cette semaine Ladji Traoré est convaincu que son charismatique président n’incarne plus les aspirations du peuple mauritanien avec en plus un handicap de l’âge. L’ancien secrétaire général qui a passé plusieurs années en prison vient de loin. Un parcours de combattant pour la liberté parsemé d’embûches et également paré d’une auréole politique. Le ressortissant du Guidimakha s’est toujours intéressé à la promotion des langues nationales (pulaar, soninké et ouolof) lorsqu’avec d’autres défenseurs comme El Hadji Mamout Bâ , fondateur d’Elfallah et l’enseignant Ly Djibril Hamet du premier Institut des LN, ils ont adopté la transcription des LN en caractères latins.

Le rejet de l’APP de l’idée de leur officialisation fait partie des raisons de sa sortie du parti devenu presque une propriété privée de Ould Boulkheir. Un autre combat au sein de l’APP que Ladji Traoré n’a jamais cessé de mettre au centre de ses préoccupations ainsi que les droits de l’homme et la lutte contre l’esclavage, l’exclusion et le racisme et les droits des femmes. En définitive cette démission s’annonce comme un retour aux sources pour ce fils de paysan du Guidimakha qui compte cultiver son jardin à Sélibaby après avoir passé 50 pour cent de sa vie dans la clandestinité.

Cherif Kane

Source : Kassataya
Lundi 1 Avril 2024 - 16:09
Lundi 1 Avril 2024 - 16:12
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7