Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : l’Institut pour la Promotion et l’Enseignement des Langues Nationales, un instrument au service d’une expérimentation de façade


Après l’adoption de la loi d’orientation en 2022 par le parlement, l’Institut pour la Promotion des Langues Nationales (IPELAN) a vu le jour pour essentiellement préparer à l’introduction des LN (pulaar, soninke et ouolof) dans l’enseignement.

Les observateurs s’interrogent sur l’expérimentation de l’enseignement des LN sur les cendres de l’ancien institut des LN dont la réussite de 1982 à 1999 n’est plus à démontrer. Derrière cette renaissance se cache une ambition du gouvernement de faire de l’IPELAN un instrument de « déroulement de l’école pensée et soutenue par loi d’orientation ».

En nommant comme directeur de ce nouvel outil un professeur d’Université de Nouakchott docteur en langues et littératures comparées, issu de la composante soninké, le gouvernement joue sur la fibre communautariste à ses propres fins. Cet agenda caché de Ould Ghazouani est en filigrane dans tous les discours du ministre de l’Education nationale qui persiste que dès la rentrée 2024 les LN (pulaar, soninké et ouolof) seront enseignées à ceux qui ne les parlent pas. Autrement dit les écoliers arabophones vont choisir entre le pulaar, le soninké et l’ouolof tandis que l’écolier non arabophone n’apprendra pas sa langue maternelle.

Finalement c’est un processus dont la finalité est de permettre d’accélérer l’assimilation forcée des écoliers non arabophones. L’autre interrogation des observateurs porte sur le silence jusqu’ici du gouvernement d’officialiser les LN au même titre que l’arabe. C’est la ligne rouge que Ould Ghazouani ne veut pas franchir pour éviter la foudre des extrémistes arabes. C’est la seule voie qui permet un projet de promotion éducative, culturelle et socio-économique des langues en Mauritanie. Cette politique d’autruche culturelle monocolore ne date pas d’aujourd’hui.

Cherif Kane


Source : Kassataya
Vendredi 3 Novembre 2023 - 16:22
Vendredi 3 Novembre 2023 - 16:23
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7