Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : l’esclavage foncier au cœur du régime de Ould Ghazouani


Les observateurs reviennent cette semaine sur la spoliation des terres agricoles des agriculteurs de la localité R’Kiz par l’Etat. Un accaparement des terres qui s’inscrit dans le cadre de la viabilisation de parcelles dans ce département du Trarza au Sud de la Mauritanie.

Dans ce département au Sud-Ouest du pays où les tribus de Boutilimitt, le fief du père de la nation,détiennent la majeure partie des terres de culture du lac R’Kiz. Parmi les autres tribus existantes figurent celle de Tajakant de descendants d’esclaves dans cette région agricole du Trarza.

Depuis fin janvier dernier, les cultivateurs entendent voler de leurs propres ailes sans partage des terres en friche. Un mouvement qui impacte le chantier en cours de viabilisation des terrains. Cette mobilisation est réprimée par les forces de sécurité. Plus d’une vingtaine de manifestants sont arrêtés. C’est l’esclavage foncier qui est pointée du doigt par les observateurs, un des axes de la politique agricole du gouvernement.

Au delà c’est la répartition du foncier rural discriminatoire de naissance qui est à l’originé de cette contestation. La nouvelle loi de délimitation des périmètres est considérée biaisée dès le départ spoliant ainsi les terres aux descendants d’esclaves , les Harratins dans cette région où ils sont majoritaires, taillables et corvéables.

Avec l’émergence de l’agro-business,en particulier étranger, le peu de propriétaires terriens deviennent des ouvriers agricoles. Dans cette perspective d’une agriculture au contraire exclusive, l’Etat mauritanien ne tire pas des leçons après quatre années de gouvernance.

Et les autorités administratives sont complices de la spoliation des terres en faisant intervenir à chaque manifestation les forces de sécurité qui procèdent à des arrestations.

Cherif Kane

Source : Kassataya
Mercredi 7 Février 2024 - 17:25
Mercredi 7 Février 2024 - 17:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5