Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : le Mécanisme national de Prévention de la Torture sur les traces de la CNDH


La remise du bilan annuel du Mécanisme national de prévention de la Torture au chef de l’Etat par son président est considérée par les observateurs comme une routine officielle dont le but est de passer en revue une stratégie de lutte en déphasage en général avec la réalité des graves violations des droits de l’homme encouragées au plus haut sommet de l’Etat.

Un bilan 2023 du Mécanisme national de Prévention de la Torture entre les mains du chef de l’Etat est une comédie annuelle au palais de Nouakchott qui laisse croire à une mission bien accomplie. Cette routine officielle sert avant tout le chef de l’Etat dont les observateurs reprochent sa passivité dans les graves tortures dans les commissariats voire dans les prisons surpeuplées notamment à Nouakchott. Et pour le président du Mécanisme c’est un autre point départ pour obtenir le soutien financier des partenaires internationaux.

Cette remise de rapport qui suit les traces de celle du rapport de la CNDH va subir le même sort c’est-à-dire classé dans le tiroir. L’élimination de la torture et le respect des droits de l’homme relèvent d’une gageure dans un pays où les commissariats sont devenus des mouroirs à ciel ouvert et les forces armées et de sécurité des criminels impunis.

Le paradoxe de rapports annuels auquel il faudra ajouter celui de la cour des comptes est révélateur d’un régime autoritaire qui ne respecte pas la citoyenneté et les libertés, un Etat de non droit, marqueur des gouvernances militaires en mode civil.

Cherif Kane

Coordinateur journaliste
Mercredi 16 Août 2023 - 15:40
Mercredi 16 Août 2023 - 15:48
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 6