Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication










AVOMM

Omar el-Béchir défie la CPI


Le président soudanais Omar el-Béchir a lancé mercredi au Darfour qu'aucune Cour pénale internationale ni aucun Conseil de sécurité de l'ONU ne pourrait toucher un seul de ses «cils», en dépit du mandat d'arrêt émis à son encontre par la CPI.


Omar el-Béchir défie la CPI

S'exprimant devant des milliers de personnes rassemblées dans la localité de Nyala au Darfour (ouest), Omar el-Béchir a accusé les pays occidentaux de chercher à «créer le chaos au Soudan» et de tenter de séparer le Darfour du reste du pays.

«Aucune Cour pénale internationale, aucun Conseil de sécurité ni aucune autre partie» ne changeront «notre route ou toucheront un de nos cils», a tonné le chef d'État soudanais sur le ton du défi.

Le président du Soudan n'est pas élu par la Grande-Bretagne ou l'Amérique. Le Soudan est un pays indépendant», a-t-il ajouté, accusant l'Occident de vouloir créer un chaos comme en Irak où, selon lui, les forces américaines «ont tué femmes et enfants, pillé le pays».

«Ces criminels veulent faire la même chose au Soudan», a-t-il lancé. «Nous ne leur donnerons pas la chance de saboter notre pays».

Il s'agissait de la deuxième visite d'Omar el-Béchir au Darfour depuis que la CPI a émis un mandat d'arrêt à son encontre le 4 mars pour crimes de guerre dans la région.

Source: cyberpresse
Mercredi 18 Mars 2009 - 16:11
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556