Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Oumar SALL : La « faute » du FMI ?

La honte et le mépris, voilà deux mots qui vous qualifient messieurs : nos soit disant hommes politiques aboyants comme des chiens contre le FMI. Vous vous êtes dressés sur commande de je ne sais qui et je ne sais pourquoi, en tout cas, pas dans l'interêt de notre pays.
Vos communiqués ont un goût amer, dévoilant enfin votre hypocrisie. Vous criez à l'injustice. Mais quelle injustice ? Le FMI refuse d'annuler la dette de notre pays pour l'instant. Et alors ?


Une dette, en principe, est faite pour être remboursée, certainement pas pour embellir vos dernières acquisitions immobilières ou financer vos dernières voitures « made in Japan ». Avez-vous demandé l'avis des enfants des KEBBAS ? Savez-vous au moins que les fonds que gére le FMI sont le fruit de la sueur des contribuables des pays occidentaux ?

Vous vous êtes comportés comme des vautours, des hyènes, des chacals de la plaine du « SERENGHETTI », reniflant l'odeur nauséabonde des charniers, à la recherche des miettes pour gonfler vos comptes bancaires, par analogie aux charniers d'INNAL, de JREIDA, de WALATA et de la valleé du fleuve SENEGAL que vous refusez de voir.
Nous attendons plus de nos hommes politiques que de prostituer leur âme pour plaire à la bande de passage du CMJD. Une bande, dont les « réformettes » sélectives ont fait évaporer tous leurs crédits.

Il est temps que nos partis politiques, nos leaders politiques se ressaisissent et posent les vrais problèmes qui risquent d'hypothéquer l'avenir du pays : exiger des comptes aux gouvernements précedents, réclamer le retour organisé des déportés le plus vite possible, éradiquer définivement l'esclavage et se positionner clairement sur le réglement judiciaire des centaines d'auteurs du génocide en Mauritanie.
Les enfants dont la vie des pères a été arrachée, les enfants dont les parents ont été déportés, ont grandi. Ne dites pas, s'ils décident de réclamer JUSTICE par d'autres moyens, que vous n'avez pas été prévenus.

Naturellement à titre personnel,
Salam
Oumar Sall



Samedi 31 Décembre 2005 - 12:14
Oumar Sall
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2