Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Parlement mauritanien : L’ouverture d’une session extraordinaire'convoquée par le général' boycottée par les deux présidents


Mr Messoud Ould Boulkheir,président de l' assemblée nationale
Mr Messoud Ould Boulkheir,président de l' assemblée nationale
Une session extraordinaire du Parlement mauritanien s’est ouverte mercredi soir à Nouakchott, boycottée par les présidents de l’Assemblée nationale, Messoud Ould Boulkheir, et du Sénat, Bâ Mamadou dit ‘M’baré’, a constaté Apa à Nouakchott.

La séance d’ouverture a été présidée au niveau de l’Assemblée par son premier vice-président, El Arbi Ould Sidi Ali Ould Jidein, et du côté du Sénat par son premier vice-président, Mohamed El Hacen Ould El Hadj.

58 députés sur 95 ont pris part à la séance à l’Assemblée nationale alors que 37 sénateurs sur 56 ont participé à l’ouverture au Sénat. Les autres parlementaires, y compris Ould Boulkheir, appartiennent à des partis politiques hostiles au putsch ayant déposé l’ex-président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi il y a 15 jours.



Trente deux (32) parlementaires mauritaniens sur 151 ont décidé de boycotter la session extraordinaire du Parlement. Nous ‘déclarons que nous ne prendrons pas part aux travaux de cette session dépourvue de tout fondement légal’, ont annoncé ces parlementaires dans un communiqué, justifiant une telle position par leur fidélité à la ‘légalité qu’incarnent la Constitution de la République Islamique de Mauritanie et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et du Sénat’.

Les boycotteurs considèrent que ladite session a été ‘indûment convoquée’ par une ‘autorité sans aucune compétence légale’, estimant que le président de l’Assemblée nationale, Messaoud Ould Boulkheir, a ‘démontré d’une manière irréfutable’ son ‘illégalité’ et sa ‘nullité’. Ils ont aussi demandé à leurs ‘collègues parlementaires’ de la boycotter et de ‘s’attacher aux règlements et lois en vigueur dans la République Islamique de Mauritanie, notamment la Constitution et le règlement intérieur de l’Assemblée nationale et du Sénat’.

Cette session extraordinaire du Parlement avait été convoquée lundi par le président du Haut Conseil d’Etat, au pouvoir à Nouakchott, le général Mohamed Ould Abdel Aziz. Son ordre du jour comporte l’examen de ‘la situation née du blocage institutionnel ayant conduit au changement du 06 août 2008’, ‘les règlements de l’Assemblée nationale’, ‘l’élection des membres de la Haute cour de justice’ et ‘une proposition de la loi relative à la protection du consommateur’.

Il inclut également l’examen de ‘la création d’une Commission de contrôle parlementaire (par l’Assemblée nationale) sur le Plan spécial d’intervention’, de ‘la création d’une Commission d’enquête parlementaire (par le Sénat) tendant à faire la lumière sur la gestion et les modes de financement de la Fondation Khattou Mint El Boukhary’ et de ‘la création d’une commission sénatoriale de contrôle parlementaire de la gestion financière et administrative du Sénat’. Khattou Mint El Boukhary est l’épouse du président mauritanien déchu.

Parallèlement à l’ouverture de la session parlementaire, une imposante marche du Front national de défense de la démocratie, opposé au coup d’Etat, sillonnait les rues de la capitale Nouakchott sous l’œil vigilant d’un important dispositif de sécurité. Aucun incident n’a été noté au cours de cette marche estimée à dix mille participants, selon des observateurs.

source : Walfadjri (Sénégal)
Jeudi 21 Août 2008 - 15:38
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543