Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Pourquoi ce remue ménage?


Pourquoi ce remue ménage?
Depuis quelques semaines, une espèce de folies traverse ce pays, la communauté des acteurs dits politiques semblent avoir perdu toutes notions de mesures et jouent à se faire peur et à nous faire peur.

Pays de tous les millions (riches, poètes, docteurs, politiciens…), nous sommes submergés par des professions de foi, des analyses a l’emporte pièce, ayant l’outrecuidance de disséquer sur de prétendues «crises graves que traverse le pays» et de décréter mises en garde et solutions, occupant de jour comme de nuit l’espace publique et privée.

Dans ce brouhaha, les opportunistes de toujours (ils sont si nombreux qu’on ne peut les compter), présents depuis la première république dans l’arène, soixante-huitard d’un autre temps et en retard d’une révolution, politiciens repus au garage, entre parenthèse et en réserve de la république, aphones au lendemain du 3 aout 2005,...



...volubiles depuis l’avènement de la république en cours, sans formation, ni titre de gloire que celui de la débrouille, pseudo intellectuels en attente d’un grand soir qui se fait désirer et nouveaux ogres aux dents longues et a l’appétit féroce se sont donné le mot pour nous importuner en nous empêchant de nous concentrer sur comment se procurer honnêtement quoi mettre dans la marmite demain en ces temps de vaches maigres. En vérité, ils peuvent se le permettre (on ne parle pas du Biafra, la bouche pleine, disait Ch. D. Gaulle).

Les uns et les autres se traitent de voleurs et de déprédateurs, mais au fait qui, dans cette galaxie de politiques, fonctionnaires haut et moyen, de corrompus ne s’est pas servi dans les parties tendres de la République. Nul salaire, servi par notre fonction publique, nulle indemnité de sessions parlementaire n’aurait permis l’existence de ce quartier insolite appelé Tewragh Zeina.

Pourquoi tant de bruit, rien, sauf une stratégie de prépositionnement. Plus on crie, plus on se fait voir ou entendre, plus la cote monte autour de la corbeille du festin.

Quoi de plus normal, dans une démocratie (terme galvaudé, servi à toutes les sauces) même convalescente que les différents acteurs jouent leurs partitions. La majorité gouverne, l’opposition s’oppose, les députés soutiennent un gouvernement qui partage leurs préoccupations et intérêts (matériels ou de classe social… suivez mon regard) ou censure lorsque le gouvernement menace leurs préoccupations ou intérêts.

Le jeu pour être complet, permet au Président de dissoudre ou de brandir cette terrifiante arme (qui est sur de revenir ?), lorsque ces intérêts politiques sont menacés. En réalité c’est l’illustration de l’équilibre de la sagesse ou de la peur, c’est selon (je te tiens, tu me tiens).

Etre d’un même parti (ADIL) fut il majoritaire ou composite, n’a jamais voulu dire unanimité, mais simplement des alliances qui peuvent duré aussi longtemps que les conflits d’intérêts n’expriment pas l’anéantissement programmé d’une composante. Même les partis monolithiques d’antan étaient traversés de courants et d’intérêts divergents.

Mao, disait que la révolution n’est pas un diner de gala, j’ajoute que la lutte politique n’est pas non plus une séance de civilités, mais un combat à mort dont l’issu entraine la soumission ou la disparition (politique) de l’adversaire politique.

Rechercher un quorum, voter une censure ne peut être considérée comme une menace à la démocratie, bien au contraire. Dissoudre ou en faire la menace ne peut non plus être considéré comme un acte de dictateur. Enfin, aucune des deux actions n’est suffisante pour demander (excessif) la démission d’un Président, se serait trop facile. Le pouvoir se conquiert de haute lutte.

Dés lors pourquoi tant de bruits, de menaces, de propos alarmistes. En réalité, on joue soit a l’indispensable (cette période est derrière nous) ou aux oiseaux de mauvais augure (c’est inutile les enfants ont grandis). Ce qui aurait pu être déplorable et combattu, aurait été une modification des règles du jeu en cours de partie. Ce qui n’est pas le cas présentement.

Quand on accepte les règles d’un jeu, on joue, ou alors on arrête de jouer parce qu’il n’y a pas de règles ou les règles sont biaisées ce que j’ai fait il y’a 37 ans en tirant ma révérence de la chose politique.

Certains disent, l’armée dans les casernes, hors du champ politique. Quelle naïveté. Toute armée fait partie du champ politique. De ce fait, elle ne peut être exclue de la réflexion et de la conduite des politiques nationales. Elle participe au débat, à l’expression et au choix politique partisan (vote). Son chef est politique. Comment dés lors la confiner dans ses casernes, Il n’y a plus depuis 39/45 d’armée neutre ou muette. Le courage politique aurait été d’aller au delà des sous entendus.

Mouhamedou L. Diack

source : bilbassi via cridem
Jeudi 10 Juillet 2008 - 10:34
Jeudi 10 Juillet 2008 - 10:36
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591