Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Salafistes devant le parquet: Sous la coupe de Thémis


Salafistes devant le parquet: Sous la coupe de Thémis
Le parquet a dit son mot, hier, par rapport aux 39 présumés terroristes déférés avant-hier au tribunal. Onze ont été relâchés (voir encadré) pour manque de preuves. Parmi eux, deux bénéficient d'un empêchement de poursuites judiciaires. Le parquet a déclaré dans un communiqué qu'il a rendu public hier que ''les 39 individus qui ont comparu devant lui étaient présumés d'appartenance à une organisation armée, liée à une organisation terroriste clandestine opérante à l'étranger''.

''Les éléments de ce groupe qui est constitué essentiellement de compatriotes mauritaniens, sauf un étranger ressortissant d'un pays arabe, sont des présumés pour avoir commis des actes terroristes à l'intérieur du pays, tout comme il sont présumés être des instigateurs d'autres actes terroristes''. Les 28 autres ont été inculpés par le parquet, tous, pour ''appartenance à un groupe armé visant à perpétrer des actes terroristes'' et ''appartenance à une bande armée''. Seulement une partie de ce groupe a été l’objet de plus d'une accusation à savoir ''l'affiliation à un mouvement terroriste international, l'assassinat, l’atteinte à la sûreté de l'État, port illégal d'armes, d'uniformes et d'insignes militaires, association de malfaiteurs, organisations de bandes terroristes, attaque et résistance contre les forces de l'ordre, massacre, dévastation, atteinte aux intérêts d'un État étranger, etc. '' Ces actes, souligne le communiqué, sont prévus et punis par les dispositions du Code Pénal et la loi relative à la lutte contre le terrorisme.

C'est la première fois que cette loi antiterroriste inspire le parquet mauritanien depuis son adoption en juillet 2005. C'est une nouveauté, en tout cas en Mauritanie. Cette loi est quelque peu draconienne selon l'avis des avocats (voir encadré). Par ailleurs, on note en plus de 39 comparus devant le parquet trois présumés terroristes qui ont été mis en accusation, mais en situation de fuite. Il s'agit de Taqi Ould Youssou, Tayib Ould Sidi Aly et un certain Brahim. Parmi les onze relaxés, on note tout de même El Moujtaba Ould Mohamed Cheikh, qui a fait l'objet du plus imposant redéploiement sécuritaire depuis l'escalade de violence qu'avait connue le pays ces derniers mois. Le domicile de celui-ci avait été encerclé par environ deux cents hommes des forces de sécurité. Il a été cité comme un financier du groupe. Les 28 inculpés ont été transférés mardi par le procureur de la république au juge d'instruction du troisième cabinet avec un avis de contrôle judiciaire pour cinq d’entre eux. Les peines prévues par la loi générale (Code Pénal) et la loi spéciale (Loi contre le terrorisme) en cas de culpabilité prouvée varient entre la peine de mort et 15 ans d'emprisonnement.

Parmi les 23 autres figurent les cerveaux du salafisme djihadiste mauritanien: Sidi Ould Sidina accusé d'avoir tué les quatre touristes français en décembre dernier à 25O km à l'est de Nouakchott, dans les confins d'Aleg, avec son autre coéquipier Ould Chabarnoux qui, lui, croupit en prison. Le logisticien de cette attaque fait aussi partie du lot, en l'occurrence Maarouf Ould Haïba. Celui-ci, rappelons-le, dont l'arrestation a permis aux enquêteurs de mettre la main sur deux caches d'armes situées à Tevragh Zeina, une journée après son appréhension. Il a également, selon une source sécuritaire, collaboré sans grand problème, d'une manière positive avec les enquêteurs en livrant des informations substantielles aux forces de sécurité. El Khadim Ould Semman, l'émir de cette phalange du Bilad Chinguitt a été d'un grand apport dans l'opération du braquage des recettes publiques en fin 2007. Quand le parquet parle d'atteinte aux intérêts d'un état étranger, en Mauritanie, on a tendance quelque peu à penser à celui-ci. Car, il est l'auteur et commanditaire de l'attaque perpétrée contre l'ambassade d'Israël en février dernier.

Le procès qui se tiendra certes, un jour, est le premier véritable test de l'indépendance de la justice mauritanienne. C'est un procès qui sera non seulement suivi par les mauritaniens, mais qui intéressera également les partenaires qui livrent déjà une guerre sans merci contre le terrorisme à consonance islamiste. En particulier, la France dont des ressortissants ont été victimes de la première opération terroriste en Mauritanie. La ministre de l'Intérieur française vient, lors de son passage ces derniers jours à Nouakchott de décorer l'un des officiers de la gendarmerie nationale qui a diligenté, semble-t-il, l'enquête d'une façon louable. Il s'agit d'un clin d'œil pour la gendarmerie. Mais aussi l'acte traduit l'intérêt que porte la France à ce dossier.

Aujourd'hui, la balle est dans le camp de la justice. L'exécutif a rempli sa mission. Les accusés vont rejoindre l'un des leurs, Ould Chabarnoux. L'instruction du juge va commencer. La défense rentrera sur orbite. Et la guerre des procédures s'enclenchera. Elle durera quelques temps, deux, trois mois…et même plus.


Les élargis

El Moujtaba Ould Mohamed
Sidi Ould El Wafi
Mohamed Mahmoud Ould Med Salem
Ould Mbeyrick Ahmed
Mohamed Cheikh Ould Ammah
Aboubekr Ould Mbarek
Yacoub Ould Moctar Ould Louly
Cheikh Abdallahi Ould Med
Ould Ikhallihinna Enna
Ould Mohamed Bamba El Hadrami
Mohamed Khouna Ould Brahim


Ould Bladi

________________
Source: biladi.mr
(M) avomm
Jeudi 29 Mai 2008 - 00:13
Jeudi 29 Mai 2008 - 00:19
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589