Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Washington menace les responsables de la junte de sanctions


Washington menace les responsables de la junte de sanctions


L'ambassadeur des Etats-Unis en Mauritanie a menacé jeudi d'appliquer des "sanctions ciblées" aux responsables de la junte qui a pris le pouvoir le 6 août par un coup d'Etat en Mauritanie, envisageant de poser des "restrictions" à leurs voyages et leurs transactions financières.



Les Etats-Unis "pourraient prendre des sanctions contre des personnalités militaires (qui sont des) obstacles au retour à la démocratie en Mauritanie", a déclaré l'ambassadeur Marc Bolware, au cours d'une conférence de presse à Nouakchott.

Selon M. Bolware, son pays "explore des sanctions ciblées contre des responsables militaires et civils, contre des individus civils et militaires responsables de la situation actuelle en Mauritanie".

Le 6 août, une junte dirigée par le général Mohamed Ould Abdel Aziz a renversé le premier président démocratiquement élu de Mauritanie, Sidi Ould Cheikh Abdallahi, et un conseil de militaires dirige actuellement le pays.

Dès le lendemain du putsch, les Etats-Unis avaient annoncé avoir suspendu leur aide bilatérale non-humanitaire à la Mauritanie.

L'ambassadeur a indiqué que les sanctions envisagées se traduiraient éventuellement par "des restrictions de voyage et des mouvements financiers des individus ciblés".

"Ces sanctions n'ont pas été prises mais c'est une option du gouvernement des Etats-Unis", a ajouté le diplomate, qui s'est dit "déçu du manque de progrès dans le retour à l'ordre constitutionnel" en Mauritanie.

Selon lui, Washington "n'a pas d'initiative particulière dans ce sens mais l'Union africaine est mieux placée pour diriger les pourparlers pour une sortie de crise".

Le président renversé reste privé de liberté, dans une villa à Nouakchott. Son Premier ministre, Yahya Ould Ahmed Waghf, est également assigné à résidence, à 500 km de la capitale.

La communauté internationale dans son ensemble a condamné le coup d'Etat.

Mardi, l'Organisation internationale de la Francophonie avait annoncé la suspension de la Mauritanie de son organisation, tout comme l'UA l'avait déjà fait.

La semaine dernière, la Banque mondiale avait annoncé la suspension d'une aide de 175 millions de dollars.


_________________
Source: romandie
(M) avomm

Jeudi 28 Août 2008 - 22:07
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543