Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Atelier de concertation et de coordination sur les obstacles et les perspectives de l'application du code du statut personnel


Atelier de concertation et de coordination sur les obstacles et les perspectives de l'application du code du statut personnel
Le ministère des affaires sociales, de l'enfance et de la famille a organisé dimanche à Nouakchott un atelier sur les obstacles et les perspectives de l'application du code du statut personnel.

Cette rencontre, à laquelle prennent part les responsables concernés par les affaires sociales dans tous les départements de l'Etat (magistrats, médecins, avocats et auxiliaires de l'administration) ainsi que la société civile, a pour objet de sensibiliser les participants sur le rôle de la direction de la famille dans la réconciliation sociale et la coordination entre les différents acteurs gouvernementaux et de la société civile en matière de règlements de différends familiaux et d'application des dispositions du code du statut personnel.

Le Dr. Mohamed Ould Ely Telmoudy, secrétaire général du ministère des affaires sociales de l'enfance et de la famille a, dans un mot pour la circonstance, indiqué que "l'Etat a oeuvré pour mettre en place un arsenal juridique qui garantit la protection de la société et accompagne son mouvement dont notamment le code du statut personnel et la loi sur l'assistance judiciaire en plus de nombreuses stratégies, politiques et plans de développement propres à assurer l'harmonie et la cohésion sociales".

Il a relevé à cet égard que le cadre stratégique de lutte contre la pauvreté et ce qu'il comporte d'accent mis sur la protection de la famille et la garantie de sa prospérité ainsi que les stratégies nationales d'institutionnalisation du genre visent la protection des franges de la société les plus exposées à la précarité.

Le secrétaire général a, en outre, noté que tout effort humain restera à cet égard insuffisant tant qu'il n'aura pas fait l'objet de suivi et d'évaluation et tant qu'on n’aura pas comblé les lacunes et transcendé les obstacles qui se dressent de temps à autre sur sa voie.

Et de faire remarquer l'apparition d'obstacles et de problèmes de coordination après près d'une décennie d'application du code du statut personnel.

Dr. Ould Ely Telmoudy a, enfin, ajouté que les recommandations des participants feront l'objet d'attention de la part du département des affaires sociales, de l'enfance et de la famille afin de favoriser une meilleure application du code et partant, réaliser les aspirations des différents acteurs en particulier les organisations de la société civile qui jouent un rôle pivot en raison de leur lutte pour ces droits et de leur riche expérience sur le terrain.

Pour sa part, M. Mohamed Lemine Ould El Moujtaba, représentant du Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP) dans notre pays a précisé que cet atelier s'inscrit au coeur des préoccupations des pouvoirs publics visant à réviser et appliquer le code du statut personnel qui a été adopté en 2000 soulignant la coopération entre le secteur des affaires sociales et le FNUAP.

La cérémonie d'ouverture de l'atelier s'est déroulée en présence du secrétaire général du ministère de la justice, M. Mohamedou Ould Tijani.



Source: AMI
Dimanche 17 Janvier 2010 - 21:31
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543