Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication










AVOMM

Des Parlementaires français interpellent leur gouvernement à propos de la poursuite de la coopération économique entre des entreprises françaises et la Junte putschiste en Mauritanie


Des Parlementaires français interpellent leur gouvernement à propos de la poursuite de la coopération économique entre des entreprises françaises et la Junte putschiste en Mauritanie
Des Parlementaires français, de tous bords politiques, interpellent leur gouvernement, par des questions en séances et des lettres adressées aussi bien au Premier Ministre, Fillon, qu'au Ministre des Affaires Etrangères et Européennes, Kouchner, sur la situation de non droit qui prévaut en Mauritanie depuis le Coup d'Etat du 6 août 2008. Certains Parlementaires dénoncent la poursuite des "affaires" entre des groupes industriels français et la Junte putschiste que la communauté internationale et l'Union Européenne notamment, s'apprêtent à isoler pour la sanctionner d'avoir renversé l'ordre constitutionnel et attenter aux libertés collectives et individuelles en Mauritanie. Il s'agit des Parlementaires suivants: Maxime GREMETZ (Député, la Somme), Bernard PIRAS (Sénateur, la Drôme) et Christiane DEMONTÈS (Sénatrice, Rhône).

Le Député de la Somme (Amiens), Monsieur Maxime GREMEZ, pose la question directement au Premier Ministre, François FILLON, "Malgré les menaces de sanctions et d'embargo économique (excluant l'aide humanitaire), nombre de grandes entreprises françaises continuent à faire des affaires avec les militaires putschistes. C'est le cas du Groupe TOTAL et des Cimentiers VICAT. Quelle est la position de votre gouvernement sur ces agissements?". Monsieur Gremetz demandera aussi au Premier Ministre des précisions sur la manière dont son gouvernement, qui assure la présidence tournante de l'Union Européenne, compte aider, concrètement, les Mauritaniens à recouvrer la légalité constitutionnelle.



For Mauritania
Jeudi 27 Novembre 2008 - 18:48
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556