Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L'AVOMM rejette les concertations nationales en Mauritanie


Paris, France (PANA) - L'Association Aides aux veuves et orphelins des militaires mauritaniens (AVOMM) a exprimé jeudi à Paris son opposition aux journées de concertations nationales proposées par le Premier ministre mauritanien Yahya Ould Mohamed Laghdaf pour sortir leur pays de la crise politique née du coup d'Etat du 6 août dernier.

«Ces journées de concertation ne sont qu'une farce imaginée par un pouvoir en quête de légitimité. C'est de la poudre aux yeux. Nous sommes farouchement opposés sur le fond et sur la forme de ces journées», a déclaré le président de l'AVOMM, Ousmane Sarr.

S'exprimant au cours d'une conférence de presse, il a soutenu que «les seules vraies assises nationales mauritaniennes ont eu lieu en novembre 2007 sous le régime du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi démocratiquement élu par l'ensemble du peuple mauritanien».

«Toutes les sensibilités avaient été conviées à ces assises. Des questions importantes comme l'unité nationale, le retour des réfugiés, le passif humanitaire avaient été librement et largement débattues. Nous ne croyons pas à d'autres assises nationales, surtout pas celles organisées par une junte militaire», a poursuivi M. Sarr.

Il a souligne ses vives inquiétudes face à la remise en cause des acquis du régime déchu sur le retour des Mauritaniens réfugiés au Sénégal et au Mali après les émeutes inter-communautaires de 1989.

«Respectant sa promesse électorale, le président Ould Cheikh Abdallahi a fait revenir au pays près de 5.000 réfugiés sous l'égide du Haut commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR)», a déclaré M. Sarr.

«Tout ce gigantesque effort est à présent remis en cause par les putschistes. Le chef de la junte, le général Abdel Aziz, n'a parlé à aucun moment des réfugiés et du passif humanitaire. Ce silence en dit long sur la position de la junte sur ces questions sensibles», a ajouté le président de l'AVOMM.



Paris - 11/09/2008

Dimanche 21 Décembre 2008 - 23:17
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par comby le 12/09/2008 19:18
mais comment faites vous pour vous y retrouver.... maintenant vous louez l'avancée du retour des réfugiés...; les gigantesques efforts... du président déchu... alors que pendant
les mois de sa présence vous ne cessiez dans vos colonnes de vous plaindre du
retard... de non prise en compte etc..... relisez vous.... et essayez de ne pas être
incohérents....SI TOUT ALLEZ SI BIEN POURQUOI APPUYEIEZ VOUS LES DEMANDES
D ASILE NOTAMMENT PAR VOS DENONCIATIONS DE LA SITUATION PENDANT LE
MANDAT DE SIDIOCA... EN EXPLIQUANT PUBLIQUEMENT LA NON VOLONTE DE
REGLER LE PASSIF HUMAINITAIRE ET CELLE DU NON RETOUR... QUELLE RECUPERATION HONTEUSE...

2.Posté par le webmaster le 12/09/2008 20:04
Non madame ne faites pas dire aux dirigeants de l' AVOMM ce qu' ils n' ont jamais dit.
1- l'AVOMM n' a jamais dit que le regime de SIDI avait tout reglé.Les tortionnaires etaient encore promus,les conditions de retour des refugiés n' etaient pas ideales,le passif humanitaire n' a jamais connu de debut de reglement.
2-L'AVOMM n' a jamais soutenu un demandeur d' asile officiellement,ce n' est pas le combat de l' AVOMM.L'AVOMM n' a jamais fait de temoignage officiel pour un demandeur d' asile,nous le disons haut et sous le contrôle de l' OFPRA et de la commission des recours des refugiés.
3-On s' est toujours plaint de Sidi,c' est la democratie,pas pour le detrôner mais pour qu' il accélere le rythme de reglement des grands dossiers nous concernant,et c' est légitime.
4-Sidi a fait le celebre discours du 29 juin 2007 ,relisez le...Alors
que dit Aziz ,il est entouré par qui ,que veut Aziz etc...Vous voyez dans notre demarche scintille la coherence.
5 le debut de democratie de Sidi ne merite pas un coup d' etat,Sidi n' est pas Taya!

Revenez à de meilleurs sentiments,calming,calming!