Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

La Cédéao, « c’est fini » (Capitaine Traoré)


Le président de la Transition burkinabè s’est exprimé sur le retrait des pays de l’Alliance des États du Sahel (AES), dans une interview accordée au journaliste Alain Foka.

Le capitaine Ibrahim Traoré affirme que le départ du Burkina Faso, du Mali et du Niger de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cédéao) a été « très bien réfléchi ».

« Si c’était un coup de colère, on l’aurait fait depuis longtemps. On a pris le temps d’analyser la situation, de peser beaucoup de choses et enfin de décider. On a pris le temps de nous convaincre nous-mêmes de nos forces avant de décider», déclare-t-il.

Il estime que les trois pays « n’ont jamais reçu d’aide venant de cette organisation. Aucun soldat, aucune logistique, aucune compassion ».

Pour lui, l’organisation régionale est infectée de « putschistes » alors qu’elle a infligé des sanctions illégales au Niger.

Le capitaine rejette également la main tendue de la Commission de la Cédéao.

« Notre itinéraire est un chemin de non retour. Les chaînes que nous sommes en train de briser, c’est pour toujours. C’est fini, plus de Cédéao », martèle-t-il.

Le Burkina, le Mali et le Niger ont annoncé dimanche leur intention de se retirer de la Cédéao. En septembre 2023, les dirigeants des trois pays ont signé la charte du Liptako-Gourma instituant l’Alliance des États du Sahel.


Source : Agence de Presse Africaine (APA)
Mercredi 31 Janvier 2024 - 20:29
Mercredi 31 Janvier 2024 - 20:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 584