Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Manifestation contre le coup d'état à Paris : La déclaration


Manifestation contre le coup d'état à Paris :  La déclaration


Déclaration


Le mercredi 06 août 2008, un coup d’État militaire a été perpétré contre le Président Sidi Mohamed OULD CHEIKH ABDALLAHI dont le principal instigateur est les général Mohamed OULD ABDEL AZIZ à un moment où une nouvelle ère s’ouvrait suite aux élections libres et démocratiques du mois de mars 2007. Ce coup de force traduit une régression inqualifiable et une insulte au peuple mauritanien, à ses organisations politiques, à ses associations pour la défense des droits humains et à la communauté internationale dans son ensemble.

Après plusieurs décennies de régime dictatorial et raciste, notre pays avait commencé à vivre dans l’espoir d’une société en voie de démocratisation, en dépit des difficultés, des résistances, des lenteurs et des piétinements. Quel processus de démocratisation peut-il être à l’abri de maladresses et de crises ? Les généraux putschistes ont pris prétexte, faut-il le rappeler, de cette période difficile pour mettre à exécution leurs ambitions personnelles par un déni du droit et de la légalité constitutionnelle. Ainsi, ont-ils remis à l’ordre du jour des pratiques qui ne sont plus conformes aux exigences universelles de démocratie, de droit, d’égalité et de liberté, fondements d’un monde libre et piliers de la modernité politique.

A l’heure où les préoccupations des Mauritaniennes et des Mauritaniens portaient sur : l’amélioration des conditions déplorables de nos compatriotes rapatriés, la continuation du processus du retour des déportés et des réfugiés, la résolution du passif humanitaire, la criminalisation de l’esclavage, la traduction des auteurs des crimes devant les tribunaux nationaux ou internationaux, la recherche de solutions à la crise économique et sociale, ce coup de force est intervenu en brisant tous les espoirs. A défaut de leur trouver des réponses définitives, le Président OULD CHEIKH ABDALLAHI a exprimé clairement sa volonté politique de s’y consacrer.

En conséquence, nous, militantes et militants des organisations politiques, syndicales et associations pour la défense des droits humains :

1. Condamnons avec la plus grande fermeté ce coup d’État ;

2. Rappelons notre attachement indéfectible à la démocratie et à la République ;

3. Appelons toutes les forces démocratiques nationales, sous-régionales et internationales pour une mobilisation active et forte contre ce coup d’État ;

4. Engageons l’ONU, l’Union Européenne, l’Union Africaine, l’Union du Maghreb Arabe, l’Organisation de la Conférence Islamique, la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, Reporters sans Frontière, la Rencontre Africaine des droits de l’Homme ( la RADHO), Amnesty International à exiger la remise en liberté sans condition du Président de la République et de ses codétenus, leur réintégration dans leurs fonctions ainsi que le rétablissement sans retard de l’ordre constitutionnel.

Vive la Démocratie
Vive la République.

Paris le 10 août 2008

Les organisations signataires :

APP, AVOMM, CAMME, CSDM, GREM, OCVIDH, OTMF, TEWASSOUL, UFP




Dimanche 10 Août 2008 - 20:18
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543