Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Mauritanie: campagne médiatique contre le terrorisme et l'extrémisme


Mauritanie: campagne médiatique contre le terrorisme et l'extrémisme
Une vaste campagne de sensibilisation contre les dangers du terrorisme et de l’extrémisme est actuellement menée à travers les médias publics en Mauritanie, a constaté Xinhua sur place.

Les émissions débats diffusées en direct par la télévision et la radio d'Etat, mettent à contribution notamment des oulémas, des chercheurs et des psychologues pour expliquer la dérive qui mène certains "jeunes égarés" vers le terrorisme .

Au cours de ces émissions, les intervenants expliquent concept du Jihad (guerre sainte), souvent mal interprété par les fondamentalistes, l'interdiction de verser le sang d'autrui par la charia (loi islamique), ainsi que le sacrilège que constitue toute attaque contre des non musulmans en terre d'islam.

En réaction à cette campagne, certains activistes salafistes, ont fait parvenir à ANI, une agence de presse locale, à partir de leur prison, un communiqué dans lequel ils ont loué les prestations des oulémas et expliqué avoir compris certains concepts "qu'ils avaient auparavant mal interprétés".

Ces émissions qui interviennent à la suite d'un colloque consacré au fondamentalisme et à l'extrémisme en islam, clôturé vendredi dernier, pourraient, aux yeux des observateurs, constituer une vraie amorce du dialogue entre les autorités sécuritaires du pays et les groupes "jihadistes", dont plus de soixante éléments son actuellement emprisonnés à Nouakchott.


Source: Xinhua
Mardi 12 Janvier 2010 - 14:07
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543