Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Trois ONG humanitaires proposent un plan de sortie de crise


Trois ONG humanitaires proposent un plan de sortie de crise
Trois organisations mauritaniennes des droits humains ont proposé dimanche un plan de sortie de crise, après le putsch ayant renversé l’ex président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, le 6 août dernier.

La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’homme (RADDHO) et le Forum des organisations nationales des droits humains (FONADH) ont constitué un groupe de contact pour presenter leur proposition, ont-elles indiqué dans un communiqué parvenu a APA.

Il s’agit de « conduire une facilitation pour une sortie de crise réelle et définitive », déclare ce groupe dont la proposition comprend « la libération du président Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi pour lui permettre de contribuer avec toutes les parties prenantes, à la recherche d\’une solution acceptable et définitive ».

Les trois ONG ne précisent cependant pas, si elles proposent le rétablissement de Ould Cheikh Abdallahi dans ses fonctions ou uniquement sa libération.

Elles préconisent « l’organisation d’une rencontre sans exclusive entre toutes les parties prenantes dont l’agenda reste à définir » ainsi que « le retour à l’ordre constitutionnel passant par l’organisation de consultations électorales pour permettre au suffrage universel de jouer son rôle d’arbitre (présidentielles et législatives notamment) ».

La proposition contient aussi des garanties sur la transparence des élections comme la formation d’un « gouvernement consensuel de transition » et d’une « institution électorale nationale aux compétences élargies ».

Une troisième garantie consiste en « l’interdiction faite aux membres des forces armées et de sécurité en activité, conformément à la loi, d’être candidat à tout poste électif et/ou de manifester leur opinion ou leur choix politique ».

La CNDH, la RADDHO et le FONADH qui indiquent avoir eu des entretiens avec « les chefs de partis politiques représentés au Parlement et les parlementaires auteurs d'une feuille de route » proposent en outre d’inviter «les partenaires au développement de la Mauritanie à accompagner ce processus».



____________
Source: APA
(M) avomm
Lundi 13 Octobre 2008 - 05:13
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556