Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Une ONG dénonce les violences faites aux femmes en Mauritanie


Une ONG dénonce les violences faites aux femmes en Mauritanie
Des centaines de cas graves de violences (physiques et morales) faites aux femmes ont été enregistrés en Mauritanie entre 2007 et 2009, révèle, jeudi, la présidente de l'Association de lutte contre la dépendance (ALCD- RIHAB), Mme Fatimetou Mint Ahmed Jiddou.

Dans un document transmis à la PANA, Mme Ahmed Jiddou, dont l'association dispose d'un centre d'accueil et d'écoute des femmes victimes de violences conjugales dans une commune de la proche banlieue de Nouakchott, précise que près de 600 cas, dont un grand nombre réglé à l'amiable, ont été traités ces dernières années, ajoutant qu'une centaine de faits graves a été soumise aux tribunaux.

Parallèlement au traitement des litiges familiaux pour un règlement à l'amiable, l'ONG a pris en charge une cinquantaine d'enfants de couples en conflit dans un centre prévu à cet effet, indique encore le document qui note, pour s'en féliciter, que les femmes victimes de violences conjugales bénéficient effectivement, devant la justice, de l'assistance judiciaire et juridique prévue par la loi.


Source: PANA
Jeudi 24 Septembre 2009 - 21:35
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543