Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

AJD/MR : PROGRAMME 2009 DE LA JEUNESSE Diffusé le 13 Avril 2009


AJD/MR : PROGRAMME 2009 DE LA JEUNESSE Diffusé le 13 Avril 2009
Ce programme de la jeunesse a été élaboré par la Commission Textes présidé par Mohamed ould Hmeid. Il contient vingt propositions concrètes pour créer les conditions d’une jeunesse libérée, créative et épanouie. Il a été remis au Président de l’Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Rénovation (AJD/MR) à la fin du IVème Conseil National transformé en congrès extraordinaire ayant investi Ibrahima Moctar SARR comme le candidat du parti à l’élection présidentielle du 6 juin 2009. Le Mouvement des Jeunes était pour sa candidature depuis le grand meeting du 31 janvier 2009 à Sebkha qui avait drainé une foule immense. La campagne électorale est une opportunité à saisir afin de d’expliquer notre projet de société, notre ambition pour la Mauritanie.

La jeunesse est la principale composante de l’électorat de l’Alliance pour la Justice et la Démocratie/Mouvement pour la Rénovation (AJD/MR). A l’élection présidentielle du 11 mars 2007, c’est elle qui a brisé les chaînes du fatalisme et de la résignation en votant massivement pour le Président Ibrahima Moctar SARR. Cette force vive de la nation (43% de la population a moins de 15 ans) est aujourd’hui en face d’un péril jeune qui revêt plusieurs facettes: chômage et exclusion, drogue et délinquance, Sida, l’absence de perspectives (Arts et Culture, Sports, Loisirs …)

Il faut véritablement un programme spécial d’intervention pour résorber les graves inégalités économiques, sociales et politiques dont ils sont victimes. Les propositions qui suivent viennent en complément de la déclaration de politique générale du parti.

EMPLOI

Donner un emploi durable à un jeune est la meilleure façon de lui garantir un avenir serein, loin de toutes les tentations des forces du mal. Les jeunes chômeurs ont besoin d’être aidés par l’Etat, dès lors que cette assistance n’est pas un encouragement à l’oisiveté. Voici cinq propositions pour vaincre le chômage :

Prendre des mesures pour l’emploi de 80% des 18-35 ans à l’horizon 2011 en proposant aux entreprises des contrats jeunes aidés par l’Etat ; effectuer un audit de l’Agence Nationale de Promotion pour l’Emploi des Jeunes (ANAPEJ) qui doit être le seul organe de collecte du taux de chômage officiel; Chaque jeune en recherche d’emploi devra être inscrit et posséder une carte de demandeur d’emploi pour bénéficier des politiques publiques qui seront menées pour résorber le chômage ;

Créer un revenu minimum d’insertion destiné aux jeunes chômeurs justifiant d’une recherche régulière et assidue d’emploi auprès de l’ANAPEJ, d’un montant de 20 000 UM/mois pendant une période n’excédant pas 2 ans ; le jeune est tenu d’accepter toute offre de travail de l’ANAPEJ en adéquation avec son profil ;

Mener une politique de discrimination positive en réservant aux 18-35 ans le tiers des postes à pourvoir dans l’administration et le secteur privé. Favoriser l’accès à l’emploi en particulier aux jeunes vivant en dessous du seuil de pauvreté ;

Favoriser l’octroi de crédit aux jeunes créateurs d’entreprises, les dispenser de cotisations sociales pendant les 2 premières années d’activité et leur faire bénéficier d’un accompagnement par les chambres de commerce et d’industrie pour les assister dans l’analyse de la rentabilité de leur projet ;
Créer des postes de conseillers en orientation dans le primaire et le secondaire pour router vers les filières professionnelles les élèves en difficulté d’apprentissage, après évaluation précise des métiers correspondant à leurs souhaits et à leurs profils ;

VAINCRE LE SIDA

Intensifier les campagnes de sensibilisation pour informer sur le dépistage, les modes de transmission du virus, le système de protection et les progrès de la médecine ;

Créer un numéro vert pour l’assistance des malades du Sida et des centres d’accueil, de secours et de soutien psychologique des malades pour lutter contre leur marginalisation par la société;

DROGUE ET DELINQUANCE

Faire aboutir toutes les enquêtes en cours sur les réseaux de drogue et mettre en place une brigade spéciale de lutte contre ce fléau ;

Créer des centres de désintoxication des drogués; la répression seule n’est pas une solution efficace pour éradiquer la délinquance, il faut des séjours dans des centres d’éducation spécialisés pour favoriser la réinsertion des jeunes délinquants par la formation et le travail ;

LUTTE CONTRE L’EXCLUSION

La lutte contre l’exclusion de la jeunesse est à mener par le travail et l’emploi mais aussi par la jouissance des droits que leur garantit la constitution ainsi qu’un plein exercice de leur citoyenneté. Il faut également combattre l’exploitation des jeunes qui est une forme inhumaine d’exclusion, d’où ces cinq propositions :

Garantir la liberté de circulation des jeunes, notamment en mettant fin aux arrestations arbitraires par les forces de police, les contrôles de faciès et les rafles de nuit ;

Décentraliser l’octroi l’Etat Civil. Rendre l’octroi des papiers d’Etat Civil possible partout sur le territoire national et dans les représentations du pays à l’Etranger. Eliminer la lourde contrainte imposée aux citoyens de revenir vers leur commune d’origine pour avoir leurs papiers ;

Punir par de peines d’emprisonnement de dix ans incompressibles le travail des moins de 14 ans, les auteurs d’actes de mutilation comme l’excision, les proxénètes à la tête de réseaux de prostitution et les autres formes d’exploitation de l’être humain ;

Rabaisser l’âge de vote à 16 ans, accompagner cette mesure par une véritable politique d’éducation civique enseignant l’histoire de la Mauritanie pour un renforcement de leur patriotisme;

Fixer l’âge moyen d’une liste candidate aux législatives ou aux municipales à 40 ans maximum pour favoriser le renouvellement de la classe politique ;

EDUQUER

L’éducation est la base de tout progrès. Une jeunesse bien formée sera mieux armée pour participer au développement du pays. Il faudrait :

Tenir les Etats Généraux sur l’Education pour une réforme profonde de notre système éducatif. L’enseignement dans les langues nationales doit être lancé dès le primaire ;

Augmenter le pouvoir d’achat des scolaires dont les familles gagnent moins de 50 000 UM/mois en offrant la gratuité des fournitures scolaires, du transport et des soins de santé. Donner des bourses d’études à tous les bacheliers et construire des internats à proximité des lieux d’étude ;

Accroître les chances d’accès au cycle supérieur des filles en luttant contre leur déscolarisation et en combattant les mariages précoces/forcés par une révision appropriée du code du statut familial ;

OFFRIR DE NOUVELLES PERSPECTIVES

- Au vu des maux évoqués plus haut et des propositions effectuées, il faut une réelle prise en charge de notre jeunesse dès la petite enfance et à tous les stades de développement de leur personnalité pour leur ouvrir de réelles perspectives.

Transformer les maisons de livres en Maisons de jeunes et multiplier sur l’ensemble du territoire les espaces d’expression culturelle, artistique et sportive

Tenir les Etats Généraux sur les Sports; suspendre pendant 1 an toute participation de notre pays à une compétition sportive pour un meilleur diagnostic du mal ;

Créer un Festival Annuel de la jeunesse pour stimuler leur créativité; les jeunes talents primés doivent être aidés par le Ministère de la Jeunesse et de la Culture pour leur affirmation sur la scène nationale et internationale;

Pour financer les projets à retombée immédiate pour la jeunesse, on peut évoquer comme pistes :

- l’utilisation de la part du Fonds National des Hydrocarbures réservée aux générations futures ;

- un prélèvement sur les taxes payées par les entreprises ;



Fait à Nouakchott, Le 8 Avril 2009
La Commission Textes du Mouvement des Jeunes


Lundi 13 Avril 2009 - 15:56
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Colombus le 13/04/2009 23:27
Quelle joie de savoir que des jeunes représentent un parti d'ESPOIR.

Prenez votre place.

Go go go go

YES WE CAN.




Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543