Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Discours du chargé de la Jeunesse de l’AJD/MR


Discours du chargé de la Jeunesse de l’AJD/MR

Monsieurr le Président Ibrahima Moctar SARR, candidat de notre parti à l’élection présidentielle du 18 juillet 2009,

Messieurs les membres du Bureau Politique et du conseil National,

Messieurs les membres Du Directoire National de Campagne,

Jeunes et femmes du parti,

Mesdames et messieurs

Notre Président a toujours estimé que les jeunes et les femmes sont les véritables artisans de son score de 8% à la présidentielle du 11 mars 2007.

Ibrahima Moctar SARR vient de terminer sa tournée dans les neufs moughataas de Nouakchott et cette rencontre avec les jeunes et les femmes du parti qui survient au lendemain de la revalidation par le conseil constitutionnel de sa candidature à l’élection présidentielle du 18 juillet montre l’importance qu’il accorde a ces forces vives.

J’avais fixé 3 objectifs au Directoire de Campagne Régionale de Nouakchott, dont le Président, Ibrahima salif Diallo est aussi le Représentant de la jeunesse au niveau du directoire National de campagne.

A savoir :

1. l’ouverture à toutes les communautés conformément à notre projet de société ;

2. l’implication de tous les responsables jeunesse des 9 départements de Nouakchott pour effectuer la sensibilisation maison par maison. Et cela en s’appuyant sur les jeunes qui ont joué un rôle important dans la vie du parti au moment où certains membres du bureau Politique voulaient nous mener vers un soutien sans conditions du Haut Conseil d’Etat.

3. l’Animation du siège de campagne ;

Au vu du rassemblement d’aujourd’hui, ces objectifs sont atteints ! Toutes mes félicitations de la jeunesse du parti.

Le Directoire de campagne de la jeunesse sera remodelé pour tirer toutes les leçons de la campagne passée et conserver l’avance en termes d’organisation sur les autres partis grâce au couplage jeunesse/Communication. .

Le 20 septembre 2008, au moment où la crise au sein du Bureau Politique atteignait des proportions faisant craindre une scission du parti, la réaction des jeunes ne s’était pas faite attendre. Ils retiraient leur confiance au chargé de la jeunesse qui faisait partie du groupe voulant soutenir sans conditions les auteurs du coup d’Etat du 6 août 2008 et mettaient en place une Commission pour la Redynamisation du Mouvement des Jeunes. C’est pour moi l’occasion de remercier particulièrement tous les membres de cette commission par le travail colossal effectué dont le résultat visible fut notre grand meeting du 31 janvier 2009 au Stade de la Sebkha. Selon l’un des vieux gérants du stade, jamais pareille mobilisation n’avait été effectuée en période hors campagne. Toutes les calomnies et autres insultes contre notre Président furent balayées ce jour là. « Est-ce que ce public peut prendre place à la nouvelle maison des jeunes ? » dit-il avant d’ajouter « j’allais répondre mais votre présence massive était la plus élégante des réponses ».

Ibrahima Moctar SARR n’a jamais répondu aux attaques dont il était victime car il voulait donner une chance à ce parti que nous avons créé pour poursuivre la belle idylle du 11 mars 2007.

C’est cette patience, cet esprit de tolérance qui fait que nous sommes tous là aujourd’hui. Qu’il soit ici remercié pour sa direction éclairée. Il n’a jamais pris de décision seul. C’est pourquoi, alhamdoulillah, nos décisions ont toujours été les plus appropriées, notamment le fait de prendre acte du coup d’Etat.

Après le meeting du 31 janvier 2009, notre parti rompit définitivement avec les débats stériles. N’est-ce pas ceux qui nous accusaient à l’époque d’être une section du RFD qui aujourd’hui suivent le 1er Vice Président de ce grand parti ? Souhaitons-leur bonne chance quand même, mais surtout une carrière politique moins chaotique.

Après ce meeting disais-je, la Commission de Redynamisation de la Jeunesse n’avait plus sa raison d’être, il fallait continuer les activités de la jeunesse dans les structures prévues par les textes du parti. C’est ainsi que je fus nommé le 17 février 2009 nouveau Responsable des Jeunes du Parti.

Je remercie mes collegues du Bureau Politique pour cette confiance accordée et aussi les jeunes qui m’ont accepté comme leur Président par intérim jusqu’à leur congrès.

Ma première mesure fut de rectifier une erreur de mon prédécesseur. Selon lui, le responsable du Mouvement des Jeunes dans une localité doit être différent de celui au niveau de la section afin d’assurer une réelle indépendance. Cela avait semé la zizanie dans certaines moughataas comme El Mina. En effet, avec cette façon de faire, on créait une rivalité destructrice entre ces deux responsables jeunesse pour une seule localité. Désormais c’est le responsable au niveau de la section qui sera en même responsable du mouvement des jeunes.

La seconde mesure fut la création de quatre commissions pour préparer dans des conditions optimales notre congrès :

1. La Commission Finances. Cette commission devait définir une stratégie efficace pour l’autonomie financière du mouvement des jeunes. La politique de la main tendue est humiliante. Savez-vous combien Ibrahima Moctar SARR a collecté comme fonds dans toute la ville de Nouakchott pour la présidentielle de 2007 ? dix mille ouguiyas !

2. C’est cette commission qui a suggéré par exemple la production du film lançant le cri de guerre de notre combat : INA WONA ! MOUMKIN ! AWA NAANA ! MUNA NEKK ! La vente du film et les dons de quelques bienfaiteurs ont permis de financer la pré campagne effectuée par les jeunes à Akjoujt et dans le Trarza. Pour la campagne du 3 au 16 juillet, nous passerons dans la plupart des sites non visités par la délégation présidentielle ;

3. La commission implantation , qui devait, en étroite collaboration avec les Commissions nationale et régionale d’implantation, diversifier notre base électorale en facilitant l’adhésion de la communauté arabe en particulier ;

4. La Commission Textes présidée par Mohamed Ould Hmeid, qui a produit le programme de la Jeunesse en 20 propositions, remis au Président Ibrahima Moctar lors de son investiture le 11 avril 2009 comme le candidat du parti par le Conseil National transformé en congrès extraordinaire pour un respect strict de nos textes. Les prochaines étapes sont la rédaction des statuts et Règlement intérieur du Mouvement des Jeunes en tirant toutes les leçons des imperfections de nos textes par exemple l’impossibilité d’exclure un membre qui a commis une faute grave.

Autant dire que toutes les conditions sont réunies pour tenir notre congrès après la campagne présidentielle.

J’invite les jeunes ici présents de bien noter les coordonnées de contact pour venir militer dans ce mouvement et, pourquoi pas, être peut-être notre prochain Président des Jeunes. INA WONA ! MOUMKIN ! AWA NAANA ! MUNA NEKK !

Avec la campagne électorale passée, j’ai tiré une leçon : la force de ce parti dépasse nos structures ! Sinon comment expliquer avec la faiblesse de nos moyens ces records d’affluence :

- 2400 à Rosso (Capitale régionale du TRARZA)
- 6000 à Boghé (Brakna)
- 12 000 à Kaedi (Capitale régionale du GORGOL)
- Plus de 15 000 à Nouadhibou, Capitale économique du pays

Disons pour nos adversaires que heureusement l’élection du 6 juin a été reportée ! Je n’ose pas imaginer les militants et sympathysants qui allaient être au stade sebkha si notre meeting du 4 juin 2009 avait été maintenu !

Je vous remercie


Nouakchott, le 29 juin 2009

Ciré KANE
Président du Mouvement des Jeunes de l’AJD/MR – 729 55 95

Email : cire.kane@gmail.com
www.ajd-mr.org

Mardi 30 Juin 2009 - 08:07
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543