Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Echanges entre intellectuels autour de la situation actuelle du pays


Echanges entre intellectuels autour de la situation actuelle du pays
Au cours d’une conférence de presse organisée par «Assiraj» et le Centre Arabo-Africain(CAA) au Chinguitty Palace, des échanges de points de vue ont eu lieu entre plusieurs intellectuels, hommes de culture, représentants de partis politiques et membres de la société civile, autour de questions de l’identité et l’unité nationales, ainsi que la démocratie et le changement.

Au cours des débats, auxquels avaient pris part Beddy Ould Ebnou, maître Mohameden Ould Ichiddou, la question de l’unité nationale, ainsi que celle de l’effondrement des structures traditionnelles, ont été largement débattues. Des intervenants ont soulevé le probléme du désespoir des mauritaniens né du manque de progrès enregistrés dans la période d’exercice du gouvernement actuel.

Aussi, il a été question de la gabegie qui continue, selon les participants, à régner dans le pays, constituant ainsi un frein pour le progrès démocratique.

Dans la perspective d’évaluer les avancées réalisées dans la période après transition, des intervenants ont établi le constat que le « le pays est entrain de faire du surplace » et que la crise économique profonde qu’il traverse résulte du fait que les responsables continuent encore à perpétuer les mauvaises pratiques du régime de Ould Taya, notamment le détournement des biens publics.

Les participants aux débats ont été unanimes sur la nécessité de l’émergence d’une volonté politique pour que des progrès réels puissent être réalisés dans l'évolution des mentalités d’abord, puis dans les comportements ensuite.



Source: ANI
(M)
Mardi 25 Mars 2008 - 17:39
Mardi 25 Mars 2008 - 17:46
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589