Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Fin de la réunion des médiateurs et des principaux pôles concernés par la crise sans avancées


Fin de la réunion des médiateurs et des principaux pôles concernés par la crise sans avancées
Selon le reporter de l’ANI les médiateurs ont terminé leur réunion avec les représentants des principaux pôles politiques concernés par la crise, cet après-midi à Nouakchott, à l’issue de laquelle le président de la délégation du FNDD Mohamed Ould Mouloud a déclaré à la presse que l’accord de Dakar connaît un véritable blocage au niveau de la question de la dissolution du HCE.

Ould Mouloud a égalemnt indiqué que les trois parties ont réitéré leur attachement à l’accord de Dakar et que la divergence se situe au niveau de la dissolution du Haut Conseil d’Etat, avant d’ajouter que les négociations se poursuivront autour de cette question précise, à Nouakchott où dans un pays voisin.

Ould Mouloud a expliqué que l’accord de Dakar comporte une clause consacrée à la dissolution des deux autorités : «l’autorité institutionnelle représentée par le président de la République Sidi Ould Cheikh Abdallahi et l’autorité issue du coup d’Etat représentée par le HCE pour laisser la place à une autorité consensuelle.

Ce qui veut, poursuit-il, que la démission de Ould Cheikh Abdallahi doit se faire en concomitance avec la dissolution du HCE , lequel représente l’autorité putschiste et anticonstitutionnelle».

Ould Mouloud ajoutera : « L’autre partie a défendu son point de vue avec des raisons sécuritaire et nous leur avions répondu (à Dakar ndlr) que le conseil national de sécurité est une institution relevant de l’autorité du gouvernement et prévue par la constitution ; ce qui rend possible sa mise en place pour exercer sa mission et supplanter le HCE ».

Et Ould Mouloud d’ajouter : « Je crois qu’il ne revient ni aux différentes parties, ni à la communauté internationale de passer outre l’accord de Dakar, surtout que l’ensemble des parties, ainsi que les médiateurs ont marqué leur attachement à cet accord ».


source : ANI
Jeudi 18 Juin 2009 - 19:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543