Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

HOMMAGE AUX MARTYRS DU 06/12/87 PAR OCVIDH ET APPEL A MANIFESTER PAR COME


HOMMAGE AUX MARTYRS DU 06/12/87 PAR OCVIDH ET APPEL A MANIFESTER PAR COME
Communiqué

Il y'a quinze ans, lundi 6 décembre 1987, les Lieutenants Sarr Amadou dit Demba, Bâ Seydi et Sy Saîdou tombaient sous les les balles racistes du colonel Taya, au terme d'une parodie de procès, ouvrant ainsi la trop longue liste des Martyrs de la cause des Noirs de Mauritanie.
L'Organisation contre les Violations des Droits Humains en Mauritanie salue bien bas la mémoire impérissable de ces trois héros nationaux.
Puissent les générations présentes et futures s'inspirer de leur exemple et de leur combat : la foi en une Mauritanie plurielle et égalitaire, où les droits de chacun et de tous seraient respectés.

Organisation Contre les Violations des Droits Humains en Mauritanie.

Le Site de l' OCVIDH : www.ocvidh.org/

Appel à manifester contre les vingt ans de dictature Taya

Il est des anniversaires douloureux, insoutenables. En l'espace de quinze jours, les mauritaniens auront eu droit à deux. D'abord le 28 novembre qui était à chacun d'entre nous, un jour de dignité retrouvée, devenu du fait des massacres décidés par le colonel Taya dans la nuit du 27 au 28/11/1990, jour de deuil national. Et maintenant le 12 décembre 2004 qui se profile.
La COME reprend ce slogan attendu de presque tous :
"Vingt ans, c'est trop !"
Elle invite tous les militants des Droits de l'Homme, les Partis politiques, les Organisations Mauritaniennes et les Amis de notre pays, à venir massivement lancer un message très fort de rejet à la plus vile, la plus sanglante des dictatures de notre Histoire.

Rendez-vous dimanche 12 décembre 2004 à 14h00 sur le Parvis des Droits de l'Homme, au Trocadéro

Ensemble, abattons la tyrannie !

Come : Coordination de l'Opposition Mauritanienne en Europe



Lundi 1 Mai 2006 - 15:30
ocvidh.org
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 557