Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication










AVOMM

Invités de marque aux festivités du 4 avril : Les chefs d’Etat étrangers ont boudé


Invités de marque aux festivités du 4 avril : Les chefs d’Etat étrangers ont boudé
Pas un seul chef d’Etat étranger n’a daigné faire le déplacement de Dakar pour assister à la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal. Ce qui ne s’était plus vu depuis la survenue de l’alternance politique à l’an 2000.

Depuis 2000, on n’avait plus vu cela à l’occasion de la célébration de la fête de l’indépendance du Sénégal. Ainsi, chaque défilé du 4 avril se déroule en présence de chefs d’Etat étrangers. Seulement, samedi, l’on n’a pas noté la présence d’un chef d’Etat étranger à ces festivités. Pourtant, la présence à Dakar de plusieurs chefs d’Etat des pays voisins du Sénégal était annoncée. C’était le cas du chef de la junte militaire en Mauritanie, le général Ould Abdel Aziz, le président du Comité national de développement et démocratie (Cndd) de la Guinée, Moussa Dadis Camara et le président intérimaire de la Guinée-Bissau, Raimundo Pereira. D’ailleurs, à l’annonce de la venue de ces dirigeants qui sont arrivés au pouvoir par un coup de force ou des voies anticonstitutionnelles, des voix s’étaient levées pour crier au scandale. Le gouvernement du Sénégal est-il intervenu à la fin pour les dissuader à venir à Dakar ?

En tout cas, aucun chef d’Etat n’est venu assister à la célébration du 49e anniversaire de notre accession à la souveraineté internationale. Même le guide libyen, le colonel Moammar Khadafi qui est un habitué du défilé du 4 avril depuis l’alternance, a fait faux bon. C’est pourquoi, le cachet international du défilé a été plus ou moins éclipsé. Ainsi dans la tribune officielle, le président Abdoulaye Wade était seul au premier rang avec Mme Wade. A leur côté, il y avait le Premier ministre Cheikh Hadjibou Soumaré, le ministre d’Etat, ministre des Forces armées, Bécaye Diop, et le chef d’Etat major général des armées (Cemga), le général de corps d’armées Abdoulaye Fall, A l’arrière-plan, les membres du gouvernement ainsi que les corps constitués de l’Etat et les autorités coutumières et religieuses.

Reste que si aucun chef d’Etat ne s’est déplacé cette année à Dakar pour les besoins de la fête de l’indépendance, force est de reconnaître que les chefs d’Etats majors généraux des seize Etats membres de la Cedeao étaient tous présents au défilé aux côtés de leur homologue sénégalais. Ce qui traduit l’estime réciproque des différentes autorités militaires de la sous-région dont l’ambition est de créer une solide coopération militaire entre elles.

Mamadou SARR
Source: walfadjri


Mardi 7 Avril 2009 - 16:18
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556