Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

L'AMDH dénonce des violences en Mauritanie contre des syndicalistes


L'AMDH dénonce des violences en Mauritanie contre des syndicalistes

La présidente de l'Association mauritanienne des droits de l'homme (AMDH), Fatimata M'Baye, a vivement dénoncé les violences policières exercées mardi après-midi à Nouakchott contre des syndicalistes dont le secrétaire général de la centrale Libre des travailleurs de Mauritanie (CLTM), Samory Ould Bey.


Violentés puis conduits au commissariat de police de Tevragh-Zeina, ces syndicalistes ont été relâchés plus tard avec des excuses du gouverneur de Nouakchott.

Ils voulaient organiser une marche de protestation contre le coup d'Etat militaire du 6 août qui a mis fin au régime du président démocratiquement élu le 25 mars 2007, Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi.

Dans une déclaration publié mercredi, la présidente de l'AMDH s'indigne de cette situation "grave" et appelle le pouvoir militaire «à plus de retenue dans la gestion des libertés publiques».


___________
Source: Pana
(M) avomm

Mercredi 20 Août 2008 - 14:25
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543