Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

L’ONU se félicite de la décision du Sénégal de juger Hissène Habré


L’ONU se félicite de la décision du Sénégal de juger Hissène Habré
Le Haut commissaire de l’ONU pour les droits de l’homme, Louise Arbour, s’est félicité des changements apportés à la constitution du Sénégal pour permettre aux tribunaux nationaux de juger les crimes contre l’humanité, ouvrant ainsi la voie au procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré pour des crimes commis dans les années 80, indique une déclaration de l’ONU publiée vendredi.

M. Habré a gouverné le Tchad de 1982 jusqu’à son renversement en 1990, suivi de son exil au Sénégal, où il vit depuis.

L’Assemblée nationale du Sénégal a adopté mardi dernier un amendement à la Constitution rendant possible ce jugement.

Selon Louise Arbour, cette démarché est un "progrès dans la lutte pour renforcer la responsabilité et un important pas en avant dans l’interminable combat contre l’impunité".

Une déclaration publiée par son bureau à Genève ajoute qu’il "est rare qu’un Etat prenne des mesures pour permettre le jugement d’un ancien chef d’Etat d’un autre pays - et le Sénégal devrait être loué pour son leadership dans ce domaine".

Des milliers de Tchadiens auraient été torturés et des massacres et autres violations sérieuses des droits de l’homme auraient aussi été commis sous le règne de M. Habré.

En février 2000, un tribunal de première instance de Dakar a inculpé M. Habré. Mais une cour d’appel a plus tard statué que les tribunaux sénégalaises n’ont pas la compétence légale pour juger de telles affaires perpétrées dans un autre pays.

Mme Arbour espère qu’avec cette dernière révision, les derniers obstacles ont été dégagés et que M. Habré sera jugé très bientôt.


Source: APA
(M)
Samedi 12 Avril 2008 - 18:16
Samedi 12 Avril 2008 - 18:20
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591