Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

La lutte pour la libération d'un peuple opprimé requiert beaucoup de sacrifices. Par Oumar Coumba


La lutte pour la libération d'un peuple opprimé requiert beaucoup de sacrifices.  Par Oumar Coumba
J’ai lu l'intervention de Mr Ousmane Sarr, suite au dialogue aigre-doux que j'ai eu avec Mr Bara Ba. Avant tout, je tiens à féliciter Mr Sarr pour son bon travail à la tête de l'A.V.O.M.M, son engagement militant au sein des F.L.A.M et son courage. Chez nous, tout se sait.

Mr Sarr me demande d’arrêter ce dialogue de sourds entre les F.L.A.M et moi, c’est à son honneur, sachant qu’aucun responsable de premier plan n’a voulu secourir Mr Bara Ba qui, irrité, s’est englué dans un discours peu convaincant, mettant en exergue l'absence de stratégie et de perspective de lutte sérieuse chez les F.L.A.M.

Mr Sarr, je crois sincèrement que les F.L.A.M n’avanceront pas sans débats, sans contradictions, sans heurts. C'est pourquoi, nous nous devons d'échanger nos idées, de croiser les fruits de nos réflexions, en toute franchise, avec sérieux, sans chercher à rejeter une quelconque responsabilité sur un site ou sur son webmaster qui a eu le mérite de nous permettre une libre expression.

Quelle est la position des F.L.A.M sur le recensement des mauritaniens de la diaspora que le HCE a ordonné ? Mouvement politique en exil, les FLAM doivent livrer publiquement et officiellement leur sentiment sur la question. Les militants doivent-ils se faire recenser ? La direction du mouvement reste muette. C’est un exemple patent d’un manque de courage ou de vision politique dont souffrent les dirigeants des F.L.A.M.

Les Flam doivent repenser leur stratégie, le manifeste qu’elles ont sous leurs aisselles n’est pas un programme politique. Force est de constater que les F.L.A.M n’ont absolument rien à proposer aux mauritaniens, elles sont en panne.

Les Flam ont dévié de leur lutte sans explication. Les dirigeants, qui se veulent grands leaders politiques, n'ont pas été d'une grande honnêteté intellectuelle, sur ce coup là. Ils ont, en vérité, capitulé devant le "pouvoir raciste et oppresseur beydane".

Quand les Flam soutiennent le président Sidi qui n’a rien fait pour le règlement de la question nationale. Quand les F.L.AM disent qu’il n’y a pas de troisième voie en Mauritanie. Quand les F.L.AM sont préoccupées par l’échec d’un coup d’Etat…les F.L.A.M s'égarent.

Chers internautes, relisons l’interview de Mr Samba Thiam dans le quotidien NOUAKCHOTT-INFO (N°929 du 17-02-06) :

« Peur du jeu démocratique ? Je dirai oui peur de la « démocratie mauritanienne » ; au vu des conditions actuelles de notre dépossession totale dans ce contexte du racisme structurel de l’Etat où le contrôle de la réalité du pouvoir reste aux mains d’une seule ethnie il est évident que cette démocratie n’offre pas des chances égales pour tous. Les victimes du déni de citoyenneté ne sauraient être au même niveau que les citoyens à part entière.

Voilà pourquoi nous pensons que dans ce nouvel attelage nous avons mis la charrue avant les bœufs ; les élections devront suivre et non précéder le règlement de ces questions de fond. Les élections ça n’est pas la priorité ! Notre démocratie se traduira toujours par un vrai faux jeu démocratique tant que la question de cohabitation et de l’esclavage n’aura pas été résolue. »

Mr Samba Thiam nous sommes d'accord, ceci étant dit, qu’est ce qui a changé depuis ce 17-02-06, pour que les F.L.A.M soutiennent la "démocratie" de Sidi ? Chers flamistes il faudra répondre à cette question. Et croyez moi, ce qui me guide, ce n’est pas la recherche d’une polémique ou que sais-je ? Je veux savoir, les mauritaniens doivent savoir. Le mouvement des F.L.A.M est entrain de mourir. Il est vrai, la scission a durement affaibli le mouvement, malgré les dénégations de certains militants. Quand on y ajoute cette absence de débats au sein de l’organisation, nous nous retrouvons avec un mouvement sans perspective d’avenir, sans objectifs et qui décline.

Voilà la vérité chers amis.

Les militants des Flam doivent exiger des explications à cette direction qui fuit le débat politique et qui n’a plus rien à dire, rien à proposer, que de miser sur tel ou tel président légitime ou illégal.

« Hay gooto suusa wiide Jaanga ko reedu ! »

« Lorsque les conditions actuelles auront changé ou qu’elles seront devenues un peu plus équilibrées alors vous verrez de quoi nous sommes capables ! » disait encore Mr Samba Thiam.

Mr Bara Ba, vous devez demander à Mr Samba Thiam de dire ce que font les F.L.A.M pour changer « les conditions actuelles » ?.

ko ndum woni haala ka !

Les F.L.AM doivent miser sur plus de détermination, plus de mobilisation, plus de capacité à se remettre en cause, et une présence effective en Mauritanie. Il faut recréer les structures du mouvement, il faut permettre le renouvellement des dirigeants, il faut parler aux partenaires potentiels et ne pas s'en prendre à eux, il faut former des militants, il faut avoir une bonne communication, il faut une diplomatie offensive et pas dormante, il faut oser écouter ses adversaires, accepter la contradiction, garder le cap, se dire enfin que cette lutte sera très longue.

L’entourage de Mr Samba Thiam est un désert politique mis à nu depuis la chute de Taya. Eh oui! Taya arrangeait beaucoup de monde.

Chers flamistes, votre lutte est aujourd’hui sans risque, sans éclat, presque sans importance. Elle n’avancera pas tant qu’elle se mène, exclusivement, dans des forums du web.

Une dernière question très sérieuse aux flamistes : quand vous dites la lutte continue, le pensez-vous sincèrement ?

F.L.A.M, eskey mone.

Oumar Coumba
oumarcoumba@yahoo.fr
Mardi 24 Février 2009 - 21:44
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Du plus récent au plus ancien | Du plus ancien au plus récent

4.Posté par Barrou Demba le 25/02/2009 02:11
Eskey Oumar coumba nous avons besoin des reponses responsables de la part des millitants et dirigeants des Flam, Par exemple nous avons vu celle de Ousmane Sarr qui etait bonne. a vos claviers le débat continue

3.Posté par bravo de boghe le 25/02/2009 00:52
ESKEY BAROU COUMBA c est limpide ok le debat continu SACHEZ que ns suivont avec importance ce debat puisque c est tres important pour tous les FUTANKE et surtout pour la base reste dans le pays ctte jeunesse qui a besoins de savoir (.....)

2.Posté par Ami le 24/02/2009 23:10
Beaucoup de sacrifices en effet pour libérer la Mauritanie des tyrans, des égoïstes, des racistes. Il y en a eu des sacrifices.

Mais aujourd’hui, sommes-nous capables de continuer à se sacrifier? Sommes-nous aptes à s'oublier???? Sommes-nous découragés à l’effet que nous ne pouvons faire confiance à son frère, son ami, son camarade? Que faire pour poursuivre nos idées d’égalité, de justice.

Perso j’ai besoin de leaders qui m’assurent que j’ai raison de croire en ma lutte vers la liberté. Besoin de leaders avec qui je peux parler, échanger.

Je ne crois pas au piédestal qui existe dans certains milieux cela éloigne trop la base. Pourtant la base est la vérité dans une lutte. Ces dernières années ont été critiques à savoir si nous ensemble pouvons vivre une lutte dans la fraternité comme elle se doit d’être vécue. La lutte des Noirs en Mauritanie doit vivre entièrement.

Des structures peuvent toujours changer. Le passé a le droit d'être changé. Nous pouvons aujourd’hui voter partout dans le monde pour se réunir sans structure afin d’établir un climat d’échange pour : la libération d’un peuple opprimé plus pour la libération des Noirs mauritaniens. A bientot.



1.Posté par XMANDIALLO le 24/02/2009 22:32
J'espère que cette fois-ci nos dirigeants Flamistes accepteront de répondre sans amertume. Oui oumar Coumba , nous voulons savoir ce qui se passe et vous avez bien fait de poser cette question : Sidi qu'est ce qu'il a fait ? Moi je répondrai , rien du tout sauf la situation actuelle que nous vivons est de sa faute. S'il n'avait pas accepté d'être la marionnette des militaires, nous ne serons pas là aujourd'hui.
Il est temps qu'on arrête ce tapage sur Sidi comme s'il était un héros, qui a sauvé la mauritanie de la misère. Sidi n'est pas notre priorité, notre combat à mon avis passe en second plan , nos dirigeants sont égarés depuis plus de 2ans et nous sommes désolés, nous le ressentons comme ça et ça ne vaut pas dire que nous sommes contre les flams ou nous les dénigrons au contraire, nous voulons que les choses changent et qu'on nous informe. Il faut reconnaitre aussi que Mr oumar Coumba fait partie de tous ceux qui s'inquiètent de la situation actuelle et dans quelle direction allons nous. Seul le dialogue pourra nous unir, sinon nous serons toujours dans la même logique, ou tu es avec moi, ou tu es contre moi, nous devrons dépasser cette attitude de dictature Tayaiste. Merci encore Oumar Coumba de écrits très logiques .

1 2
Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 558