Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Lettre ouverte à mon camarade Ousmane Sarr


Lettre ouverte à mon camarade Ousmane Sarr
Cher ousmane permets de te dire d'emblée que j'avais du respect et beaucoup d'estime pour toi par rapport à ton engagement sans relâche pour le règlement global du problème du passif humanitaire.

Aujourd'hui je me joint à la voix de nombreux compatriotes déçus par ta rencontre avec le général déstitué.Cher ousmane je rapelle que l'organisation Avomm que tu présidais a été la première à condamner le putsch du 6 Août 2008,qu'elle a été la première à exclure un de ses membres(Diacko abdoul karim) pour son soutien affiché au général Aziz.

Cher ousmane ne t'es tu pas opposé à l'envoi d'une quête reccueillie lors de la journèe des martyrs des FLAM le 6 Decembre 2008 à l'association des veuves mauritaniennes arguant que celle-ci soutenait Ould Abdel Aziz?
Camarade Ousmane je cherche mais je n'arrive pas à comprendre ton revirement pour rencontrer un général que tu contestais il y'a quelques semaines?J'ai écouté tes tentatives d'explication à la fois lors de ta conference de presse à Nouakchott ainsi que celle tu as tenu sur diamono tv mais j'avoue que je suis resté sur ma faim.
Camarade Ousmane repondant à une question de Salem Mejbour Salem d´Africa numéro 1 par rapport à la condamnation par les FLAM du discours d'Aziz à Kaedi sur RFI tu as apporté une reponse évasive allant même jusqu'à "oubliér" de prononcer le nom du "mouvement" avec lequel tu partages beaucoup de convergences eskey alla ce mouvement s'appelle les FLAM et non "mouvement" tout court seydi sarr.Ousmane Seydi Sarr cubballam mo yaraani deebeele si aujourd'hui tu t'adjuges seul la réussite des deux maniféstation anti putsch en France ina haawni:tu oublies tes partenaires( Flam,Fndd, Plej....etc) .
Le covire ou du moins son président Abou Sy que tu soutiens est le seul mouvement regroupant des miltaires à avoir accompagné et soutenu le général Aziz aussi,autre chose que tu oublies aujourd'hui dans cette tragédie humaine du passif humanitaire il n'y'a pas que des militaires.
Non Ousmane le discours d'ould Abdel Aziz à Kaedi n'est pas bon dans la mesure ou s'est borné à parler dans les généralités sans jamais définir les coupables, ni la cause de la barbarie, il ne pourrait d'ailleurs en être autrement quant on sait que cet homme est entouré de tortionnaires et criminelles qu'il n'a pas hésité à promouvoir au grade de généraux.
Non camarade Ousmane, Taya n'est pas le seul responsable des malheurs de la communauté négroafricaine:c'est tout un SYSTÈME raciste et chauvin qui était derrière ces crimes.Dans ce système il y'avait à la fois Ould Abdel Aziz ainsi que de nombreux citoyens à la fois haratine,halpulaar et maure.
Camarade Ousmane ta démission à la présidence de l'avomm ne s'expliquait que par ton désir et ta volonté de diriger la section européenne des FLAM,cet espoir décu Ousmane tu tentes de revenir en force au sein de l'avomm car l'exercice du pouvoir est inséparable du monopole du trône. L'histoire retiendra toujours les noms de ceux qui se mettent à l'encontre de la marche irréversible du progrès et de la paix.
Non aux putschistes du 6 Août 2008,non à leur soutien,Oui au règlement global et définif du passif humanitaire. La lutte continue.

Un camarade de lutte.

Malko linge


Jeudi 9 Avril 2009 - 20:57
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Toure. Mahmoud le 09/04/2009 23:28
A halaani goonga
le discours de Kayhaydi etait tres bien, ton camarade ne se trompe pas de combat il l'a dit, j'espere que tu ne te trompes pas.

2.Posté par Dieyanba Djiby le 10/04/2009 00:56
Cher Monsieur ou Madame,

Puisque vous avez decidé d'écrire une lettre ouverte a Ousmane Sarr ne vous cacher pas dérriére les pseudo identidfiez.-vous pour que le monde vous connaisse.

3.Posté par Merci le 10/04/2009 07:04
Dites à oumar coumba de s'identifier en premier en écrivant au dirigeants des flam
Ensuite on n'en discutera le reste.Tout ces bruits pour arriver là nous sommes

4.Posté par Ardo le 10/04/2009 12:57
Moi ce qui m'etonne c'est que jusqu'à ce jour ceux qui critiquent 3 kwars et un beydane aucun n'est membre de l'Avomm, c'est dire que vos supputations ne sont pas importantes.

5.Posté par Traore le 10/04/2009 14:34
Je suis membre de l'AVOMM il faut dire aux flam que c'est nous qui avons designé monsieur Sarr Ousmane et Kane et je les felicite pour leur tres bon travail
Ousmane nous serons toujours derriere toi
merci et courage

6.Posté par Tapha le 10/04/2009 14:32


Ce monsieur a parfaitement le droit d'avoir ses idées. MAIS : tout serait beaucoup mieux de connaître son identité étant donné qu'il écrit camarade. J'ose croire que Monsieur Ousmane Sarr a plus qu'un camarade. Alors qui est ce monsieur. Camarade de quoi? Camarade virtuel ou camarade de terrain. A-t-il lutté le monsieur de ce message?
Pour Monsieur MERCI si je lis bien on ne parle pas de Oumar Coumba alors que vient faire ce Oumar Coumba ici.
De plus de quels dirigeant des FLAM a parlé Oumar Coumba je souhaiterais le savoir. Des dirigeants des flam, Merci Monsieur MERCI. Encore une fois il ne s'agit pas des flam ici mais de Monsieur Ousmane Sarr.



7.Posté par XMANDIALLO le 10/04/2009 16:04
Condamner un coup d'état ne vaut dire qu'on ne doit pas classé le dossier du passif humanitaire, ça n'a rien avoir le putch. Ce dossier n'est pas politique, il est humanitaire, ne mélangez pas les choses, laissez ceux qui ont envie d'avancer de travailler, ceux qui sont figés derrières leur satané de refus de comprendre qu'ils aillent voir aillieurs. Je ne vois pas la différence entre SIDI, ELy et le Général, ils sont tous pareils, donc au diable les esprits très étroits et qui pourrissent tout ce que nous voulons entreprendre. Dorénavant nous n'écouterons plus certaines personnes qui ne font que nuire notre cause. Ousmane fait ce que tu as à faire ne te décourage pas à cause des jaloux qui n'ont jamais pu proposer quoi que ce soit. Seul le dialogue nous aidera à nous en sortir, j'y crois dur comme fer. Merci Ousmane , nous avons confiance en toi et nous serons là pour t'épauler quoi qu'il arrive.
NON A L'OUBLI

8.Posté par Ba Moussa le 10/04/2009 19:01
J'ai lu le document remis au HCE tout est correct il n'ya rien a ajouter également j'ai suivi Ousmane sarr pour moi il s'est bien expliqué surtout n'oublions pas Ousmane Sarr',Aziz soumaré font partie des premiers concernés ils ont fait la prison et torturés.

Ba Moussa
Montreal

9.Posté par Malvara le 11/04/2009 01:18
Chers amis,Personne ne remet en cause le militantisme de Monsieur SARR, s'il a ce capital de sympathie dont vous faites preuve c'est certainement la reconnaissance de certaines qualités chez l’homme qui a un idéal. Pour atteindre un objectif il faut nécessairement une trajectoire cohérente. On a beau être le plus grand défenseur de la justice, quand on n'agit pas avec stratégie, il faut s'attendre à un échec. Monsieur SARR et ses camarades ont sans doute choisi la voie du dialogue pour un dossier pesant. Le caractère sérieux et combien important de ce dossier suppose un cadre de négociation serein. On ne peut dire que nous nous trouvons actuellement dans ce cas en Mauritanie. En premier lieu nous avons en face de nous un interlocuteur qui n'a aucune légitimité. Son arrivée au pouvoir en dit long et suffisamment sur la nature de l'homme. Il est prêt a tout pour garder son rang. Or nul n'ignore que cet homme ainsi que nombreux de ses camarades sont liés à ce passif humanitaire, il faudrait alors être d'un grand optimisme pour penser que ce Monsieur réglera le problème de façon équitable. En second lieu, le Monsieur n'a pas un très fort soutien comme Taya des Beydanes et des Haratines. Ce manque de soutien le conduit naturellement à ménager les négro-africains en particulier les Halpularen qui sont pour la grande majorité résignée. En donnant des gages de résolution d'un fait aussi important, il compte satisfaire une des doléances majeures de la communauté négro-mauritanienne et en finir avec la mauvaise cohabitation sociale. Sans oublier qu'aux yeux de la communauté internationale la résolution de ce passif humanitaire donne une certaine crédibilité de l'homme ' chef d'une nation', 'acteur de la réconciliation'....Par ailleurs, pour nous négro-mauritaniens on a commis la faute de ne pas avoir donné à cette question un écho encore plus grand. Certes de façon unitaire, les différents mouvements ont mis en avant cette question, cependant si nous avons combinés nos actions, l'impact de ce dossier serait encore plus grand. En ce moment, je ne pense pas que la résolution du problème commencerait par le discours honteux de Kaédi qui ramène les morts en histoire de prières et de compensations pécuniaires. Tant que nous ne sommes pas les acteurs du débat, notre sort restera inchangé et l'enjeu est énorme. Ramener la résultante des événements de 86, 89, 91 à une simple question humanitaire comme le soulignent certains, c'est négliger les enjeux socio-économiques et politiques qui sont autour de ces événements. Il suffit de mettre un lien entre les reformes foncières, les déportations de populations négro-africaines, le repeuplement des régions par une autre composante sociale, l'accaparation des terres fertiles. Régler le 'passif humanitaire' ne s'arrête pas seulement a des compensations financières. C'est aussi l'instauration d'un équilibre à divers niveaux et ceci requière face à Aziz plus de tacts.

10.Posté par hamady Coulibaly le 11/04/2009 15:06
Je ne pense pas que l'objectif de Sarr et de ses amis était de savoir si oui ou non le général allait régler la totalité de nos problème. Ils tenaient à lui dire en face ce qu'ils pensent de la situation. C'est avec brio. Ils ont fait preuve de stratégie contrairement à ce qu'on croit. "Andi fof haali fof, bonni fof..."
Le légitime Sidi n'a-t-il pas été critiqué par nous tous dans la gestion de ce dossier. Ne devrait-il pas commencer par autre chose que de jeter les déportés dans les conditions que nous avons tous condamnées? Ceux qui ont saboté ses maigres efforts et qui sont les plus farouches opposants au règlement de ce problème sont ceux-là qui gravitaient autour de lui. Ils remuent ciel et terre pour son retour. N'ont-ils pas commencé à s'agiter à travers cette ridicule plainte dans laquelle Samba Thiam réussirait la prouesse de Quitter sa cellule à Walata pour vendre tous les soirs des armes à Rosso ou Dagana ?
Qu'aurions nous fait à part défiler avec deux dizaines d'individus en france et peut'être avec moins ailleurs ?
On devrait plutôt exploiter ce qui a été fait et l'enrichir si cela est possible

11.Posté par Malvara le 11/04/2009 16:30
On n'oserait pas penser comme vous dites qu'Aziz réglera nos problèmes, même le plus petit d'entre eux. Tout simplement parcequ'il n'est pas de son intérêt de le faire, lui et ses amis s'inscrivent dans la logique tayiste et sont en grande partie responsables de nos maux.Aziz n'ignore pas ce que les SARR sont venus lui dire puisqu' encore il a été un acteur incontournable du système. N'oublions pas que c'est Aziz qui a été l'instigateur de cette rencontre, c'est parcequ'il a besoin des SARR par rapport à sa situation. Il a besoin de xxxxxx sur ce dossier comme sur d'autres. Quand on réclame le retour de Sidi c'est par principe démocratique, parceque tout simplement il est un président ELU. Avec ou sans 'passif humanitaire' on est en droit de refuser l'usurpation du pouvoir, c'est une question de PRINCIPE et non de sympathie à l'égard de Sidi. Par ailleurs, si la gestion de la part de Sidi du passif humanitaire fut un désastre cela n'implique pas qu'Aziz fera mieux, d'autant plus comme nous l'avons dit il est lié à ces événements. Qui est en même de servir comme interlocuteur sérieux sur le dossier, un président élu démocratiquement qui n’est pas lié a un dossier et qui est le premier à l’ouvrir ou un militaire qui a dirigé la garde prétorienne durant les massacres des négro-africains et qui commet un coup d’Etat le lendemain de son limogeage ?Sur d’autres dossiers, comment peut-on croire en un homme qui prétend lutter contre la corruption et la gabegie, alors qu’il est détenteur de biens incommensurables et qu’il distribue de moyens financiers et promotions administratives à tous ceux qui se lient à lui ?La question « négro-africaine » ne peut être résolue que par l’ENSEMBLE des négro-africains qui parlent d’une seule voie et non par des actes unilatéraux dans le contexte actuel.

12.Posté par Tapha le 11/04/2009 19:15
Malvara,
Que pouvez-vous faire aujourd'hui pour le passif humanitaire, vous? Écrivez le avec quelques lignes.

Quant à la question négro africaine (qui est aussi passif humanitaire n'est-ce pas).
Vous écrivez : La question « négro-africaine » ne peut être résolue que par l’ENSEMBLE des négro-africains qui parlent d’une seule voie et non par des actes unilatéraux dans le contexte actuel.

Malvara où étiez-vous lorsqu'il y a eu un appel afin que les partis, mouvements et organisations s'unissent je parle de la communauté noire? Où étiez-vous entre les 2 tours? Ensuite qu'est-ce qu'il y a eu? Est-ce toujours à une personne d'Afrique de voyager pour aller vérifier aux USA ou ailleurs? Pourquoi il n'y a pas eu de réponse sur le Net, réponse directe et franche, à cet appel d'unité entre mouvements et organisation NOIRS.

Tout le monde est bien apte à écrire ici des commentaires un "supposé" camarade. Mais l'important n'est-ce pas est que ce camarade faisait partie de l'APPEL À L'UNITÉ.

Est-ce qu'il y a eu réponse à cet appel?

Avez-vous donné votre pensé unitaire à cet appel?

Si l'unité était réellement là mon Dieu que ce serait bien pour la santé de notre communauté noire. Mais non il est clair depuis quelques semaines que cela ne se fera pas.

Trop de personnes sur le NET ne sont pas NETTES. Malvara je ne vous nomme pas, merci de le lire. Le travail sur les terrains fait en sorte que nous connaissons très bien les coups bas de personnes qui sont près à oublier la camaraderie de 26 ans et de l'amitié de 26 ans. Attendez est-ce normal? Si c'est ainsi il faut dire ADIEU à l'unité.

Où allons-nous? Il faut être vachement courageux pour continuer malgré les commentaires dans les salons, dans les échanges msn, skype, et que dire des téléphones.

Des échanges terribles.

Je dis moi bravo à Ousmane Sarr pour son courage. Il fait partie des personnes qui ne comptent pas pour donner aux plus démunis. Il fait partie de la vraie race de bonté que doit être un Homme. Lire H majuscule.

Enfin où est l'unité depuis des années.............. nul part.

Salut.



13.Posté par Malvara le 11/04/2009 23:27

Camarade Tapha, je vous assure que si j'avais une solution pour la question du passif humanitaire j'aurais rendu votre question caduque. Par contre je demeure convaincu qu'Aziz n'est pas notre interlocuteur pour cette question. Admettons qu' Aziz soit devenu un homme repenti, il a raté alors sa reconversion en ne reconnaissant pas l'ensemble des faits sanguinaires commis par le pouvoir, plus grave encore il n'a à aucun moment parlé des coupables. Au moins si on accorde un pardon, on doit savoir à qui il s'adresse. Tout ceci pour vous dire qu'Aziz n'est pas celui avec lequel il faut discuter.
Moi, individu « bêta » je ne représente rien, alors où j'étais quand il y'a eu l'appel? J’avais inscris mon action avec des gens qui ont toujours demander une unité. J’entends par unité non pas un "conglomérat" mais une revendication concertée et cohérente entre nos différents mouvements et organisations. Si vous êtes certains que nous sommes dans l'impossibilité de nous unir, soyez certain que nous serons aussi dans l'impossibilité de nous entendre avec les autres communautés. Commet voulez vous vivre décemment et en paix avec des individus, alors que vous ne parvenez pas à vous entendre avec votre propre communauté. N'est-ce pas là peut-être un nouveau chantier pour nous: travailler pour notre unité. Vous savez, camarade Tapha, toute lutte va avec des difficultés qui peuvent entraîner des découragements. Mais vous n'ignorez pas non plus que la patience et la persévérance sont les mamelles nourricières d'un combat comme le nôtre.

14.Posté par Tapha le 12/04/2009 17:15
Malvara, bonjour,

Vais-je donner l'absolution à AZIZ? Non. pas du tout. Mais je crois qu'en faisant des pas il est possible d'organiser le BIEN qui devrait être là depuis des années en ce qui conerne le passif humanitaire. Laissons le spirituel aider ces personnes qui pensent sérieusement faire le bien et non le MAL.

Je suis avec vous : toute lutte offre des découragements j'ajoute : des réflexions, des désolations, des questionnements, de la peur aussi, des divorces de toutes les sortes, je vous assure que je peux dépasser tout cela pour faire en sorte que le chantier, comme vous dites, Travailler pour notre unité existe vraiment. Je n'ignore pas la patience la persévérance, croyez-moi.

C,est à nous de continuer l'appel, Refaire l'appel pour que nos actions vers l'unité vivent au bon endroit. Rencontrons nous pour en discuter. Mais sommes nous assez intelligents pour se parler sans de basses attaques. Je reviens, si vs permettez, sur mes paroles.... je vais croire à l'unité.

Difficile ce sera car dernèrement j'ai eu la preuve (preuves) que des camarades peuvent rayer toute personne qui ne possède pas leur vérité. Je vais passer au-dessus de ces personnes et continuer la lutte. Leur présenter ainsi la possibilité du pardon à leur égard.

Le plus mystérieux : ces personnes souhaitent que les systèmes demandent pardon aux torturés, aux familles souffrantes, aux oubliés dans les camps....... mais ne sont pas capable d'accepter des arguments, des actions qui ne sont pas les leurs...... est-ce qu'elles peuvent dire pardon aujourd'hui aux gestes si peux généreux qu'elles font .....

Malvara un dossier tellement sensible que nous n'avons pas le choix de respecter nos actes pour réussir. L'Unité pour panser les souffrances. l'Unité pour qu'enfin arrive l'égalité. LA JUSTICE.



15.Posté par hamady Coulibaly le 12/04/2009 18:34
Merci Tapha, je voulais répondre à Malvara mais ce qui vous avez dit résume parfaitement mon souhait le plus ardent.

16.Posté par Malvara le 12/04/2009 22:48
Camarade Tapha ainsi que camarade Coulibaly, nous sommes pratiquement en parfait accord sur divers points. Là, où nous ne nous entendons pas c'est sur le fait de choisir Aziz comme interlocuteur. En dehors de la nature volatile de certains de nos camarades, d'autres personnes n'épargneront aucun moyen pour semer la discorde entre nous. Notre union n'est pas désirée par beaucoup de personnes. Certains de nos camarades qui comme vous le dites si bien à la suite des désolations quittent le navire, d'autres pour des raisons mercantiles abandonnent aussi le navire. Je suis peut-être naïf mais je crois en l'union, car je suis persuadé que nous n'avons pas dans nos rangs que des opportunistes et des "vendus". Nous avons le devoir de léguer à nos enfants une lecture différente de celle que nous ont laissé certains de nos aînés. Nous devons pouvoir répondre à nos enfants quand ils nous poseront la question: Et vous qu'avez vous fait pour la communauté?
Camarade Tapha, camarade coulibaly, c'est vous et moi et d'autres malvra tapha coulibaly qui ensemble pourrons faire quelque chose. Dans nos différentes structures que ça soit AVOMM FLAM PLEJ UFD AJD....nous devons refuser tout ce qui nous divise. Les embûches et embuscades, nous allons en rencontrer certainement, mais nous avons le devoir de réussir ou au moins d'essayer.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543