Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : « My ID », une application pour contourner l’enrôlement pour tous


Face aux citoyens déboutés de l’enrôlement dans le Gorgol, le Brakna le Guidimaka et le Trarza qui devra prendre fin le 31 décembre prochain, le ministre de l’Intérieur multiplie les possibilités pour faciliter l’accès aux documents civils avec l’application « My ID » mais non donner les chances à tous pour accéder à l’état civil .

Pour les observateurs cette accélération pour l’inscription des citoyens sur le registre des documents sécurisés y compris pour l’acquisition des passeports et des cartes d’identité s’inscrit dans le cadre d’un enrôlement toujours sélectif des milliers de Mauritaniens dans les régions du Sud. L’application »My ID » n’est pas un support pratique pour la plupart des demandeurs très nombreux qui ne maîtrisent pas cette nouvelle technologie pour se faire enrôler.

Cette parade du ministre de l’Intérieur pour camoufler l’échec de la campagne d’enrôlement risque de faire de la vallée, un bastion d’apatrides et de sans-papiers après le 31 décembre prochain. C’est contraire à la constitution. Tout Mauritanien a le droit d’avoir un état civil. Certes les nouvelles technologies sont fiables et ont l’avantage d’éviter les longues files d’attente mais le grand souci c’est au niveau du traitement des données par l’agence nationale de registre des populations et des titres sécurisés.

Cherif Kane

Source : Kassataya
Samedi 2 Décembre 2023 - 17:16
Samedi 2 Décembre 2023 - 17:17
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5