Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Mauritanie : la violence policière contre les journalistes à Nouakchott indigne les observateurs


La police s’est illustrée encore cette semaine à Nouakchott dans son acharnement contre des journalistes. Une violence policière contre la presse indépendante ALAKHBAR qui indigne les observateurs qui pointent une atteinte à la liberté de la presse.

A l’origine de cette répression policière, la manifestation depuis quelques jours devant la prison contre l’emprisonnement du président de l’ONG Transparence Inclusive Ould Ghadda et ancien sénateur pour avoir révélé les scandales de plusieurs ministères dans la gestion de l’argent public. C’est le sommet de l’Etat même qui est visé avec en première ligne le patronat partenaire privilégié des marchés publics dans cette affaire d’Etat.

Cette violence policière contre des journalistes indépendants sur le terrain indigne les observateurs qui pointent une atteinte à la liberté de la presse et à la constitution. A moins de deux mois de la présidentielle, le bilan du quinquennat des libertés est très lourd et ne laisse aucun doute sur un régime autoritaire qui ne respecte pas la citoyenneté.

Cherif Kane

Source : Kassataya
Mardi 23 Avril 2024 - 21:06
Mardi 23 Avril 2024 - 21:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 7