Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Messaoud Ould Boulkheir: «On ne peut pas lui demander (au président renversé Sidi Ould Cheikh Abdallahi)...

de démissionner alors que l’outil de son départ forcé, le HCE, n'est pas dissout».


Messaoud Ould Boulkheir: «On ne peut pas lui demander (au président renversé Sidi Ould Cheikh Abdallahi)...
Le président de l'Assemblée nationale de Mauritanie, Messaoud Ould Boulkheir, un des chefs de file des opposants au coup d'Etat du 6 août, a annoncé lundi à l'AFP sa candidature à la présidentielle dont le premier tour est prévu le 18 juillet.

"Je suis candidat du FNDD (Front national pour la défense de la démocratie, opposé au putsch du 6 août) pour la présidentielle", a déclaré M. Ould Boulkheir, chef de l'Alliance populaire progressiste (APP), parti qui compte cinq députés sur 95.

A 66 ans, cet Haratine (descendant d'esclave) se présente pour la deuxième fois à un scrutin présidentiel. Il s'était placé quatrième à la présidentielle de 2007 remportée par Sidi Ould Cheikh Abdallahi, déchu par le coup d'Etat du 6 août, qu'il avait soutenu au second tour.



Le FNDD, une coalition de partis, poussait depuis les accords de sortie de crise signés le 4 juin à Nouakchott vers une candidature unique pour "envisager l'élection (présidentielle) avec force et une volonté affirmée de réussir". Mais un de ses principaux membres, le parti islamiste "Tewassoul", a annoncé dimanche la candidature de son président, Jemil Ould Mansour à l'élection du 18 juillet.

"C'est une demi-surprise pour nous parce qu'il y avait une tendance qui pensait qu'une union jusqu'au bout du FNDD durant cette élection serait difficile et que des candidatures multiples pouvaient constituer une autre forme envisageable", a estimé M. Ould Boulkheir. "Nous perdons énormément de temps en raison du retard pris par l'application des accords de sortie de crise. On ne peut pas lui demander (au président renversé Sidi Ould Cheikh Abdallahi) de démissionner alors que l'outil de son départ forcé, le Haut Conseil d'Etat (junte), n'est pas dissout", a-t-il dit.

M. Ould Cheikh Abdallahi refuserait de présenter sa "démission volontaire" tant que la junte n'a pas été dissoute et que certaines exigences protocolaires ne sont pas résolues dont son entrée au palais présidentiel et la nomination "dans les formes" du gouvernement de transition, affirme son entourage.

source : AFP
Mardi 16 Juin 2009 - 14:17
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Xmandiallo le 16/06/2009 15:18
Ce que Le Président de l'Assemblée oublie de mentionner, l'outil dont il parle, c'est ce même outil qui avait imposé Sidi au peuple et lui à l'assemblée, sauf si messoud est devenu amnésique.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543