Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Ould Ebeydna: la démission du Président avant la mise en échec du Coup d'Etat est hors de propos

Monsieur Abel Kouddouss Ould Ebeydna, Président du Front en exercice lors d'une visite en France, en compagnie du Député de Moselle (France), Monsieur François Grosdidier (Archive For-Mauritania)


Ould Ebeydna: la démission du Président avant la mise en échec du Coup d'Etat est hors de propos
Le Président en exercice du Front National pour la Défense de la Démocratie (FNDD), Monsieur Adbel Kouddouss Ould Abeydna, affirme qu'il n'est absolument pas envisageable de demander au Président élu d'écourter son mandat tant que le Coup d'Etat n'a pas été mis en échec et le retour à l'ordre constitutionnel achevé. Le Président, rappelle Ould Abeydna, a déclaré, dans le cadre de son initiative de sortie de crise, que dès son retour aux affaires, il ouvrirait un large dialogue entre les différentes parties prenantes. L'issue de ce dialogue pourrait être la remise en jeu de son mandat suivie d'élections. Réfutant catégoriquement toute possibilité de symétrie entre un président élu et un putschiste usurpateur, Ould Abeydna repousse, avec énergie, toute idée de démissions simultanées du Président de la République et du Général limogé.
Et le Président du FNDD d'ajouter, lors d'un entretien avec le site El Akhbar, que les réunions à Bruxelles et à Paris étaient programmées et que le Front n'attend de la Communauté Internationale que l'application du droit et des conventions que la Mauritanie avait signées. "Les accord sont clairs, sans le retour à la légalité et le rétablissement du Président dans ses fonctions, il y aura des sanctions individuelles contre les membres de la Junte", conclue-t-il.

A une question relative à la possibilité de dialogue avec les putschistes et leurs soutiens, Ould Abeydna, répond: "il n'y aura point de dialogue avant la mise en échec du Coup d'Etat et le retour à la légalité. Après le retrait du Général, le Président pourrait mettre en œuvre un plan qu'il avait proposé le 22 janvier 2009 et qui comporte une solution globale et claire: mis en échec du Coup d'Etat, retour à la légalité puis résolution des problèmes en suspens".

Un dialogue ou une concertation avant la mise en échec du Coup d'Etat ne pourraient avoir comme objet que les modalités de la mise en échec du dit coup d'Etat, précise-t-il.

for-mauritania
Lundi 16 Février 2009 - 10:32
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543