Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Pourquoi les Boghéens doivent résister et voter Ibrahima Mokhtar Sarr?


Pourquoi les Boghéens doivent résister et voter Ibrahima Mokhtar Sarr?
La réforme en profondeur du système politique de Mauritanie passe nécessairement par le traitement à équidistance de tous les citoyens quelque soit leurs origines régionale, ethnique, raciale… Les Boghéens ont vécu pendant trois décennies les affres des injustices ayant infecté jusqu’à la gangrène les pouvoirs successifs par contigüité raciale et idéologique. Ibrahima Mokhtar Sarr fait partie de ceux qui, comme Nelson Mandela, ont vécu physiquement et moralement cet apartheid, version mauritanienne.

Au-delà de la dimension internationale du candidat, l’humilité qui est la sienne, le rapproche plus que tout autre candidat en lice pour les élections présidentielles du 18 juillet, des Boghéens et de l’isolement administratif de leur « département »..

Excepté Boghé, toutes les grandes villes du Sud sont naturellement des capitales régionales. Réduit au rang de département, malgré ses potentialités, et privé de ses vaillants fils qui ont osé dire non aux régimes racistes successifs, l’administration centrale, atteinte de négrophobie, a purgé Boghé de ses habitants pendant les événements de 1989.

Le nombre de convois des refugiés, d’origine boghéenne, montre bien que le dit département était l’une des cibles favorite des chauvins mauritaniens des années de braises.

Boghé est un « département » où le taux du chômage des jeunes est plus élevé que celui du niveau national. Les seuls débouchés offerts aux jeunes ayant évolué dans les études sont l'enseignement et la santé. Métiers, certes respectables pour ses desseins, mais l’on ne peut admettre que l’avenir de toute la jeunesse d’une localité qui regorge de talents puisse être scellé à ces deux possibilités avec ce que cela comporte comme misère salariale.

De plus, les autorités administratives locales en collaboration avec certains topographes diligentés par l'Etat raciste pratiquent une méthode de distribution et de vente des terres répondant à ce qu'il est convenu d'appeler " l'encerclement", dans le but d’étouffer une communauté par une autre comme ce qui se fait, par ailleurs, dans toute la vallée depuis 1989.

Mais cette entreprise n'a été possible qu’avec des collaborateurs négro-africains notamment certains fils de cette localité, les « safagues » de tous les régimes, responsables de leur misère et de l’avenir matériellement bouché des jeunes boghéens. Depuis quelques semaines, ces éternels soutiens et collaborateurs parcourent tout le département avec de l'argent de la honte pour acheter les consciences. A ces hommes véreux, nous disons non et réitérons notre soutien indéfectible à Ibrahima Mokhtar Sarr prometteur d’un changement en profondeur de la vie politique mauritanienne dont le slogan est de restaurer la vie digne.

La première étape pour reconquérir notre identité territoriale est de voter Ibrahima Mokhtar Sarr. Le projet politique qu’il porte est la seule réponse au chômage de masse des jeunes. Il est la garantie de la mise sur place d'une meilleure politique locale et développement et d'une véritable démocratie participative.

Nous en profitons pour lancer un appel solennel à toute la diaspora boghéenne où qu'elle se trouve pour user de tous les moyens de sensibilisation, de conscientisation de frères, sœurs, cousins, parents et amis afin de porter Sarr à la magistrature suprême.

" Cultivateurs, infirmiers, enseignants, malmenés de tout bord, unissez-vous pour porter Ibrahima Sarr à la magistrature suprême et barrer la route aux voleurs des deniers public".

Liste des signataires :

En France :
Bâ Mouhamédou
Dioum Moulaye
Ndiath Hady
Ndiath Béchir
Aw Ousmane
Ba Sidiky
Komé Amadou
Dia Bocar dit Bocar Coumbo
Ba Bocar
Sall Abdoulaye
Mbodj Hamady
Wane Almamy
Dikal Labo Dioum
Haby Koudoul
Sall Athia Mika
Bousso Daouda
Ba Haby
Dia Djeinaba
Diallo Mamadou Birane
Dia Abdoul Aziz
Lam abdoulaye
Bâ Cheibani
Ndiaye Abou Malal
Ndiaye Djeinaba dite Jibinaado Tako.
Sy Moussa.
Dia Ousmane dit MBiri Lacciry
Ahmed Ould Brahim
Samba Ould Magoum
Baro Amadou
Aw Alpha
Dia Cheikh Oumar
Sall Amadou Hamidou
Thiam Ousmane
Dioum Ciré du Mama
Fall Mamadou Boubou
Simakha Boubou
Abdoul Colonel Dia
Lam Mamadou
Aw Abdoul Salam

En Belgique :
Dioum Moussa Aliou
Sy Demba Hamath
Thiam Abdoulaye Mamadou
Bâ Mama
Kénémé Bocar
Ndongo Aboubakry

Aux Etats-Unis !
Ngaidé Ibrahima
Bokoyoko Ibrahima
Ndeye Soumaré
Mbow Abdoul Saidou
Lam Boun Oumar
Diop Amadou Mamadou
Diop Sileymane
Diop Mamadou Abou
Diyé Ndiaye
Wagne Diamilatou
Dia Abou
Niang Abdoulaye
Dia Abderahmane
Sy Aliou
Dia Mamadou Amadou
Ndiath Moyna
Aw Mory

Le 14 Juilet 2009

Source : Rassemblement des Boghéens des Etats-unis et de l'Europe
Mardi 14 Juillet 2009 - 22:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par BRAVO DE BOGHE le 15/07/2009 00:51
frachement ;tout les bogheens ne sont pas avec SARR mais je crois a la lecture de cette article ils comprenderons combien de fois il est neccessaire de votrer SARR LE JOUR J car s c est la seul personne capable de faire evoluer la situation actuelle de la ville de boghe .
VIVE IBRAHIMA MOCTAR SARR ENA WONNA E SO ALLAH JABI MA WON NGGE NGE HA PALAIS SO ALLA JAABI

2.Posté par Djiné Lô le 15/07/2009 08:01
Merci pour ce travail de sensibilisation que vous ne cessez de faire. La démocratie doit commencer par le local et finir sur le global. Le diagnostic que vous avez fait ,demeure le résumé de tous les malheurs de la vallée en générale. Tout cela reléve de ce qu'il est convenu de d'appeler le racisme d'Etat. Et qu'Ibrahima Sarr reste le seul candidat qui en parle serieusement ,car convaincu tant que cette problématique n'est pas reglée la Mauritanie ne sortira pas de l'ornière.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543