Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Revalorisation des pensions d’anciens combattants marocains par RFI

En revanche, les tirailleurs sénégalais et africains en général ne sont pas concernés


Revalorisation des pensions d’anciens combattants marocains par RFI
Pour la première fois en France, le tribunal administratif de Bordeaux a décidé de revaloriser les pensions de retraite de six anciens combattants « indigènes » marocains. Ils devraient ainsi voir leur pension multipliée par huit à dix. Cette mesure pourrait également bénéficier à d’autres Tunisiens et Algériens, ayant combattu sous l’uniforme français. Mais le tribunal a exclu un ancien tirailleur sénégalais du bénéfice de cette mesure car les magistrats se sont appuyés sur les accords euro-méditerranéens, signés en 1996.

C'est donc une décision historique que de prendre le tribunal administratif de Bordeaux en « décristallisant », autrement dit, en débloquant les pensions de ces six anciens combattants marocains. Ils demandaient l'alignement de leur pension de retraite militaire sur celles des anciens combattants français. C'est chose faite. Ils devraient toucher dix fois plus et ce grâce à la mobilisation d'un collectif d'associations appuyé par le Conseil régional d’Aquitaine. En tout, une soixantaine d'anciens combattants marocains devraient bénéficier de cette jurisprudence qui pourra aussi concerner les Tunisiens et les Algériens.

Maître Houssan Othmam Farah Avocat d'anciens combattants marocains:« C'est une situation qui durait depuis plus de 50 ans et sur laquelle le tribunal administratif de Bordeaux est revenu sur le fondement d'un accord euro-méditerranéen. »

Le tribunal de Bordeaux a ainsi décidé de revaloriser non plus seulement des « retraites du combattant » et « pensions d'invalidité », ce qui avait déjà été fait en 2007, mais des « pensions de retraite ». La mesure pourrait être étendue aux pensions de retraite de l'ensemble des anciens militaires maghrébins, en vertu d'accords euro-méditerranéens qui prohibent toute différence de traitement entre « travailleurs » des deux côtés de la Méditerranée.

En revanche, les tirailleurs sénégalais et africains en général ne sont pas concernés. Philippe Leymarie a demandé à Claude Mademba Sy, ancien ambassadeur du Sénégal, si ça n'était pas ressenti comme une injustice de plus.(pour écouter Me Sy rfi.fr)

par Catherine Ninin
rfi.fr
Vendredi 17 Octobre 2008 - 08:00
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543