Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

Ousmane SARR, président

Demba Niang, secrétaire général
Secrétaire général Adjt; Demba Fall

Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Mariame Diop
adjoint Ngolo Diarra

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Conseillers; Kane Harouna
Hamdou Rabby SY










AVOMM

ACCORD DE PAIX - RENCONTRE ETAT DU SENEGAL-MFDC A PARIS : LE DERNIER TOURNANT CHEZ MARIANNE


ACCORD DE PAIX - RENCONTRE ETAT DU SENEGAL-MFDC A PARIS : LE DERNIER TOURNANT CHEZ MARIANNE
A Paris, dans la capitale française, se joue les ultimes ( ?) réglages entrant dans le cadre de la signature d’un accord de paix entre le gouvernement sénégalais et des représentants de l’aile extérieure du Mfdc. Ce dernier tournant, qui a pour théâtre la capitale française, Paris, cette après-midi, semble illustrer que la clef d’un retour à la paix en Casamance se trouve dans l’Hexagone

De deux en l’espace d’un mois ! Les émissaires du président Wade vont encore tailler bavette à Paris avec les responsables de l’aile extérieure du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) en vue de préparer la signature d’un accord de paix le 30 décembre prochain à Ziguinchor.

C’est à croire que la clef de la paix en Casamance se trouve à Paris. Moins d’un mois après leur dernier séjour dans la capitale française pour y rencontrer les membres de l’aile extérieure du Mouvement des forces démocratiques de Casamance (Mfdc), les plénipotentiaires désignés par le président Wade pour conduire le processus de négociation d’un accord de paix avec les rebelles reviennent à Paris. Le «triumvirat» Général Abdoulaye Fall, chef d’Etat-major particulier du président de la République, le Gouverneur de Dakar Saliou Sambou et Latif Aïdara, chargé de mission à la Présidence de la République, sont attendus à Paris, ce matin. Ils devront prendre part à une réunion convoquée par les cinq membres de l’aile extérieure du Mfdc, qui avaient regagné Dakar, à bord de l’avion présidentiel, spécialement affrété à l’occasion pour leur permettre de participer au conclave organisé à Ziguinchor sous l’égide de l’abbé Augustin Diamacoune Senghor. La réunion de cette après-midi se déroulera sous forme d’un forum, nous indique une source proche du Mfdc. Il s’agira pour les cinq membres de l’aile extérieure qui avaient rompu les amarres avec le représentant du Mfdc en France, Mamadou Krumah Sané, de rendre compte «à la base du déroulement du conclave de Ziguinchor à l’issue duquel une offre de signature d’un accord de paix avait été faite en direction du président Wade par l’Abbé Diamacoune Senghor». En outre, poursuit notre source, «le processus de négociation a prévu que l’accord de paix qui devra être signé le 30 décembre prochain à Ziguinchor, soit accompagné d’un certain nombre de protocoles annexes». Ainsi, l’aile extérieure du mouvement irrédentiste, en tout cas pour sa partie qui est engagée dans la perspective de cet accord de paix, aura à désigner des membres pour siéger dans les commissions prévues dans le cadre de la mise en œuvre d’un accord de paix. Aussi, la réunion de cette après-midi, prévue au 182 de la rue Daumesnil dans le 12ème arrondissement de Paris à partir de 14 heures, aura-t-elle à constituer la délégation de l’aile extérieure du Mfdc qui assistera à la signature de l’accord de paix de Ziguinchor. La réunion est partie pour drainer du monde car, dans les milieux sénégalais de Paris, on ne manque pas de manifester de l’intérêt pour cette rencontre ouverte au public. Un organisateur de nous révéler que Ansoumana Badji, le représentant du Mfdc au Portugal, devrait arriver hier soir à Paris pour prendre part à la rencontre. M. Badji devrait participer à la cérémonie de signature de l’accord de paix prévue à Ziguinchor.

Mais dans tout cela, c’est le silence de Mamadou Krumah Sané qui intrigue. En fait, M. Sané, qui avait demandé, en vain, à être invité à la rencontre de Ziguinchor, semble faire les frais de son intransigeance surtout qu’il a été mis en minorité lors de la dernière rencontre de la délégation du Général Fall avec les membres de l’aile extérieure du Mfdc. Les autorités sénégalaises ne s’offusqueraient plus de la venue de Krumah Sané. «S’il désire venir, il a toute la latitude pour le faire. C’est un citoyen sénégalais qui peut rentrer librement dans son pays, d’autant qu’il est amnistié comme tous les autres rebelles», nous a confié, il y a quelques jours, un proche du président Wade.


Madiambal DIAGNE -

Lundi 1 Mai 2006 - 15:40
le quotidien
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 557