Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

APA : L’AJD/MR exige la dissolution du Parlement en Mauritanie


photo cridem
photo cridem

APA – Nouakchott (Mauritanie) L’Alliance pour la justice et la démocratie/Mouvement pour la rénovation en Mauritanie (AJD/MR) d’Ibrahima Moctar Sarr a exigé la dissolution de l’Assemblée nationale pour «sortir le pays de la crise institutionnelle », a appris APA de source sûre à Nouakchott.





L’AJD/MR demande aussi que « toutes les dispositions soient prises pour l’organisation d’élections anticipées libres et transparentes », a indiqué M. Sarr lors d’une conférence de presse, lundi à Nouakchott.

Il a précisé que le parlement ne reflète pas la situation actuelle du pays dès lors que l’opposition n’avait obtenu que 36 députés (sur 95) alors qu’elle avait rassemblé 47% des suffrages pour son chef de file (NDLR : Ahmed Ould Daddah) au second tour du scrutin présidentiel en mars 2007.

Une quarantaine de députés de la majorité avaient déposé une motion de censure contre le gouvernement dirigé par Yahya Ould Ahmed El Waghev un peu plus d’un mois après sa formation.

Cette motion a conduit à la démission du gouvernement le 3 juillet et M. Waghev a de nouveau été chargé par le président mauritanien de former un nouveau cabinet qui n’a toujours pas vu le jour.

Les députés frondeurs reprochent au gouvernement démissionnaire d’avoir intégré deux partis de l’opposition et de comprendre dans ses rangs des « symboles de la gabegie ».

Le recyclage des « Roumouz El Vessad » (symboles de la gabegie) est une «grave erreur et un coup de frein aux réformes nécessaires pour développer le pays, consolider l’unité nationale et relever de nombreux défis : le retour des déportés, le règlement du passif humanitaire, la lutte contre l’esclavage, la corruption, le combat contre la misère et la cherté de la vie…», déclare par ailleurs l’AJD/MR dans un communiqué distribué en marge du point de presse de son président.

Cette formation de l’opposition réaffirme en outre son « attachement aux acquis fragiles de notre jeune démocratie (liberté de la presse, retour des déportés, loi sur l’éradication de l’esclavage, débat sur le passif humanitaire …).

Des causes qu’elle « entend défendre avec pugnacité », selon le communiqué.



___________
(M) avomm
Mardi 15 Juillet 2008 - 02:48
Mardi 15 Juillet 2008 - 02:58
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 589