Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Communauté des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal /COMPTE RENDU de la rencontre avec Le Directeur de L’ANAIR et ses collaborateurs


Communauté des Réfugiés Mauritaniens au Sénégal /COMPTE RENDU de la rencontre avec  Le  Directeur de L’ANAIR et ses collaborateurs
Le comité directeur de la communauté des réfugiés Mauritaniens au Sénégal a rencontré, le 11 Octobre 2008 au site de Njum, le Directeur de l’ANAIR et ses collaborateurs.

Etaient présents à la rencontre les membres du comité Directeur, des chefs de site (voir liste de présence). Dès l’arrivée de la délégation à 10h30, le représentant du camp Monsieur Ousmane NDIAYE a pris la parole pour souhaiter la bienvenue au nom de la population du camp, leur attachement au retour dans la dignité même si certaines infrastructures (école + dispensaire – bornes fontaines.) leur permettent de mener une vie correcte, dans ce site . Ensuite ce fut le Président du Comité Monsieur Abou Djigo de souhaiter la bienvenue aux autorités présentes, de les remercier pour ce déplacement important au nom de tous les réfugiés Mauritaniens au Sénégal.


C’est après que le Directeur de l’ANAIR Monsieur BA Madine prit la parole pour remercier les présents de l’accueil qui leur a été réservé, lui et sa délégation, il a aussi transmis les salutations des nouvelles autorités et leur ferme volonté à régler ce dossier dans l’intérêt des concernés pour aider la Mauritanie à réussir la réconciliation nationale.

Son intervention était axée sur deux points : d’abord qu’il s’agit d’une mission technique qui vise d’une part à expliquer les constats faits sur la situation des populations rapatriées récemment du Sénégal, de leurs conditions de vie . Le constat est que celles-ci sont mauvaises à plusieurs niveaux : tel l’habitat la santé, l’éducation ,l’état -civil. Approvisionnent en eau etc.………….
Ba Madine promet que son premier objectif sera de faire face aux manquements identifiés avec un planning précis :
Il s’attelera ainsi

§ à la construction d’un toit décent pour chaque famille rapatriée.
§ à délivrer les papiers d’état-civil dans les meilleurs délais
§ à octroyer une parcelle de, terre a chaque famille pour mener une activité agricole
§ à construire des écoles, installer des boutiques communautaires…).

Sa visite auprès des réfugiés, a pour objet , d’autre part , de voir comment repenser le processus du rapatriement pour le remettre sur les rails , en écoutant les concernés eux-mêmes .
Après son exposé, plusieurs intervenants ont pris la parole, les propos étaient globalement axés sur les problèmes suivants :

§ Rappel du rapport élaboré par le comité directeur, suite à une tournée au Brakna et au Trarza qui avait identifié les manquements avant le 06 Août et dont le dit document avait été transmis aux autorités compétentes (Sénégal Mauritanie-Hcr).
§ La question foncière : terre de culture et village d’origine encore occupés des terres de culture et les villages d’origine encore occupés.
§ La question de l’indemnisation globale (éleveurs, fonctionnaires, socio-professionnel…)
§ L’attitude de la communauté internationale qui avait soutenu le processus du retour et face à la nouvelle donne (condamnations), ce soutien sera-t-il maintenu ?
§ Les conclusions des journées nationales de concertations non exécutées (implication pleine et entière des concernés).

Ayant repris la parole, le directeur de l’ANAIR a apporté les réponses suivantes :

§ Ferme volonté d’améliorer les conditions de ceux déjà rapatriés dans les meilleurs délais.
§ Concernant les terres, mise en place d’une commission spéciale au ministère de l’intérieur pour trouver des solutions pérennes et globales à ces questions.
§ S’agissant du dossier de l’indemnisation, le Directeur a clairement dit que ce volet n’est pas dans ses prérogatives et qu’il n’est pas habilité à en parler
§ Pour les condamnations de la communautaire internationale, le volet social et humanitaire n’est pas concerné, les contacts sont maintenus avec les partenaires et d’autres financements sont attendus.

En conclusion :
§ La rencontre s’est déroulée dans un climat serein, franc et cordial et la compréhension suivante s’est dégagée :
§ Le premier point : la nécessité d’améliorer les conditions d’existence des rapatriés a emporté l’adhésion de tous les présents.
§ La restitution des terres : est une étape fondamentale et seul l’Etat a cette responsabilité auprès des occupants.
§ Pour la question de l’indemnisation, aucune avancée car ne relevant pas des prérogatives de l’ANAIR. Question à poser aux plus hautes autorités.
§ L’implication pleine et entière des concerné dans les structures d’encadrement.

Enfin, en plus des autorités du HCR-OFADEC antennes de Richard-Toll, on pouvait noter aussi la présence du sous-préfet de Podor.
A 15h la réunion fut clôturée et la délégation a été invitée à un déjeuner offert par le camp.


Le Comité Directeur
Le 13 Octobre 2008

Mercredi 15 Octobre 2008 - 21:49
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543