Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Elaboration en Mauritanie d’une proposition de règlement du passif humanitaire cautionnée par les religieux


Elaboration en Mauritanie d’une proposition de règlement du passif humanitaire cautionnée par les religieux
APA - Nouakchott (Mauritanie) Une proposition de règlement du passif humanitaire en Mauritanie, cautionnée par les religieux du pays, a été soumise dimanche à Nouakchott au président du Haut conseil d’Etat, au pouvoir en Mauritanie, le général Mohamed Ould Abdelaziz, a appris APA de source sure dans la capitale mauritanienne.

Cette proposition, élaborée par le Collectif des victimes de la répression en Mauritanie (COVIRE), a été remise au général Aziz par une délégation comprenant d’éminents religieux dont l’Imam de la Grande mosquée à Nouakchott, a indiqué à APA le président de ce collectif, Sy Abou Bocar.

Les organisations de droits de l’homme appellent « passif humanitaire » les exactions extrajudiciaires pratiquées par le régime contre les négro-mauritaniens durant la deuxième moitié des années 80. Selon M. Sy, la proposition soumise au président du Haut conseil d’Etat couvre la période de 1986 à 1991 et concerne les « rescapés militaires, les veuves et orphelins des militaires exécutés, les réfugiés et les policiers débauchés pendant les évènements ».

« Les évènements » est le terme utilisé pour évoquer les affrontements interethniques survenus en 1989 entre les arabo-berbères et les négro-mauritaniens au Sénégal et en Mauritanie.

« Nous sommes très optimistes, le général Aziz a promis un règlement dans les brefs délais », a déclaré le président du COVIRE, soulignant que le pouvoir en place a fait preuve d’un grand engagement pour trouver une solution à ce problème qu’il a « hérité ».

Il a précisé que les oulémas, imams et érudits ont été sollicités par le COVIRE pour apporter une « caution morale » à la proposition en question et qu’ils l’ont étudiée pendant une douzaine de jours avant d’attester sa conformité avec la religion musulmane.

Pour M. Sy, le plus important dans la proposition c’est la « réparation morale, c’est-à-dire la reconnaissance du préjudice, même si elle comprend aussi des réparations matérielles ».

Il s’est toutefois refusé à en divulguer la teneur en attendant qu’elle soit examinée par le président du Haut conseil d’Etat.


Source: APA
Dimanche 8 Mars 2009 - 18:28
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par ko miin le 09/03/2009 13:47
ou etaient ces religieux pendant des moments sombres de l hisoire des foutankome . je crois en aucun mot de vous . cela veut dire cesser de vendre vos compatriotes pour fins personels . les halpoular sont fatigues s il vous plait.
un proverbe hal poular dit que les veines son enpoisonnees c est sur la mort ne tardera pas . vous etes les veines .et voila soo daadi gontii buuriti jommum mayaat selani

2.Posté par XMANDIALLO le 09/03/2009 16:51
Covire ne mesure pas la gravité d'impliquer les oulémas dans ce dossier. Ces Oulémas ou chefs religieux n'ont jamais été intéressés par le passif humanitaire, et ils nont aucune raison de s'en mêler d'où le manque de respect de certains militants envers eux.

3.Posté par Fatim M'Bareck le 09/03/2009 19:56
Ce sont les oulémas qui ne mesurent pas la gravité de s'occuper de la "chose politique", et surtout des questions de cette nature. Tout ce qu'on leur demande c'est de s'occuper de leur coran. La moralité dans cette histoire ne relève pas d'une quelconque caution de sages barbus. Une fois de plus, laissons à ceux qui doivent s'occuper des problèmes s'en soucier eux même.

Fatim
Dakar

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 555