Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

FONADH : Déclaration


FONADH : Déclaration
Depuis l’avènement du coup d’état du 06 aout 2008 et la prise du pouvoir par les militaires, le pays vit une crise constitutionnelle sans précédant.

Au cours des semaines écoulées, plusieurs missions internationales se sont succédées en Mauritanie en vue de comprendre la situation et de proposer une solution de sortie de crise, dont la base est le retour à l’ordre constitutionnel par le rétablissement du Président démocratiquement élu.

Cependant la semaine dernière, nous avons assisté à une mise en scène orchestrée par deux émissaires d’un soit disant « Observatoire International des Droits de l’Homme » représenté par un certain AL Moustapha Touré qui dit en être le président et son secrétaire général Mr Ely Hallassou avec la bénédiction des nouvelles autorités du pays.

En réalité, ces émissaires commandités par les nouvelles autorités étaient venus jeter la poudre aux yeux de l’opinion nationale et internationale pour qui le refus du fait accompli n’était plus qu’une évidence.

Après de larges investigations menées par le FONADH et ses partenaires, il s’est avéré que :

- les deux hommes sont des arnaqueurs et des repris de justice ;
- aucune trace de cette observatoire n’a été décelée ;

Par ailleurs dans leurs démarches, plusieurs indices ont montré dès le début leur mauvaise foi et leur position partisane à savoir :

- leur prise de position largement diffusée par les médias publics après avoir rencontré seulement les putschistes,
- la déclaration Mr Touré affirmant que ce qui s’est passé n’est pas un coup d’état.

De quoi donc pourrait-on qualifier cette prise de pouvoir ?

Un coup d’état n’est il pas par définition une prise de pouvoir illégitime tendant à renverser un gouvernement établi par le refus de s’incliner devant le verdict des urnes, conformément à l’ordre constitutionnel établi ?

C’est ainsi une violation grave d’un principe constitutionnel majeur.

Dans la même déclaration où Mr Touré affirmait que les droits de l’homme étaient respectés, que dire de :

- la torture et de répression des manifestations pacifiques ces dernières semaines,
- L’impunité qui se traduit par la promotion de tortionnaires et assassins,
- la discrimination à l’égard des femmes et des minorités ethniques.

C’est dire à Mr Touré ‘’ défenseur des droits de l’homme ‘’, qu’il ignore tout des réalités de la Mauritanie.

Face à cette manipulation, Le FONADH :

• dénonce et condamne avec la plus grande fermeté ce genre d’agissement qui ternit l’image et la crédibilité des militants des droits de l’Homme,
• demande à la communauté nationale et internationale de barrer la route à ce genre d’arnaqueurs sans scrupules.

Le FONADH saisit l’occasion pour réitérer sa position :

1. La libération immédiate et inconditionnelle du Président de la République et le retour à l’ordre constitutionnel
2. L’arrêt de toute initiative visant à imposer le fait accompli, notamment les modifications constitutionnelles.
3. Le renoncement à toute velléité d’accéder au pouvoir par d’autres voies que celles prévues par la loi.

Demande au Président de la République Mr Sidi Ould Cheikh Abdallahi, une fois rétabli :

1. De favoriser un retour apaisé à une vie constitutionnelle normale.,
2. De renoncer solennellement à toute poursuite judiciaire ou règlement de compte a l’encontre des toux ceux qui de près ou de loin ont été impliqués à la réalisation du coup d’Etat,
3. Convoquer des assises nationales pour la préservation et le renforcement da la démocratie.

Fait le 16 octobre à Nouakchott,
Le Secrétariat Exécutif

Jeudi 16 Octobre 2008 - 23:36
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543