Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Il s’accroche au pouvoir


Il s’accroche au pouvoir
La junte mauritanienne ne déroge pas à ses méthodes : elle a encore fait mâter la cohorte de manifestants qui lui sont hostiles, en les dispersant à coup de gaz lacrymogènes et de matraques mardi dernier. En fait, c’est un spectacle devenu banal à Nouakchott depuis le coup d’Etat qui a renversé le président Sidi Ould Cheikh Abdallahi le 6 août 2008.

Depuis leur forfait, antidémocratique, le général Mohamed Ould Abdel Aziz et ses hommes, contre vents et marées, s’accrochent et se maintiennent au pouvoir, en faisant ouvertement et hautainement fi de l’opinion nationale et internationale. On a beau agiter à leur encontre l’épouvantail des sanctions financières et diplomatiques, les nouveaux maîtres de Nouakchott demeurent stoïques. Idem face aux menaces d’isolement de leur pays du reste du monde.

En clair, la seule action qui puisse leur faire peur, c’est, sans doute, la perspective d’une intervention armée de la communauté internationale. A Anjouan, les soldats de l’Union africaine (UA) avaient bien délogé de l’île le colonel Mohamed Bacar et ses gorilles courant premier trimestre de l’année en cours.

Mais à Nouakchott, on est convaincu de la pertinence de l’adage qui dit qu’« autre pays, autre mœurs » : en effet, les militaires savent très bien que l’UA ne fera jamais usage de la force contre eux. La Mauritanie, ce n’est pas Anjouan : la superficie et surtout la localisation géographique de leur pays font qu’il est difficile d’entreprendre et de réussir toute action armée contre la junte sans courir le risque de créer un véritable bourbier, d’où les soldats de la démocratie ne sortiront pas indemnes.


_______________
Source: grioo
(M) avomm
Samedi 11 Octobre 2008 - 16:24
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 555