Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La Junte dans l’impasse adopte la méthode Coué

Dés le premier jour du coup d’Etat, les putschistes avec un peu de discernement,devant la levée de bouclier sans précédent au plan national (et c’est une première) et au plan international (c’est aussi exceptionnel), aurait pu s’en rendre à l’évidence qu’ils se sont trompés d‘époque surtout de pays.


La Junte dans l’impasse adopte la méthode Coué
L’une des motivations de cet acte est aussi de se venger d’un président de la république qui n’a fait qu’appliquer ses prérogatives constitutionnelles lorsqu’il sent le besoin et qu’il juge nécessaire et il n’a de compte à rendre à personne, c’est la CONSTITUTION. Mais comme dans tout un acte de vengeance la haine prend le dessus de la raison.

Et dans le cas précis il s’agissait de mettre fin à une immixtion dangereuse des généraux dans la vie politique via des « élus » préparés et conditionnés pour déstabiliser les institutions.

Il était donc prévisible dans une telle circonstance qu’aucun pays si peu démocratique soit-il, aucun homme ou femme qui se réclame tant soit peu des valeurs démocratiques universelles ne puissent cautionner ce coup d’Etat, non pas seulement par principe mais parce que ce coup d’Etat se passe dans un pays où toute la communauté internationale s’était mobilisée et a mobilisé, (il y a à
peine 15 mois), les moyens matériel et humain pour superviser des élections libres démocratiques et dont les résultats ont été approuvés et applaudis par cette même communauté internationale sans exception, et de plus acceptés par tous les protagonistes nationaux. Et c’est une première dans la sous-région, exception faite peut être de l’expérience malienne (un peu différente quand-même).

Ce n’est certainement pas la comptabilité dérisoire des élus qui ont déshonoré le mandat d’élus du peuple qui pèseront lourd devant l’indignation suscitée par cet affront à la communauté nationale et internationale, encore moins le carnet d’adresses si intéressant si fourni soit-il d’Ahmed Ould Dadah qui pourra estomper le désaveu général.

La junte n’a pu probablement prendre conscience et mesurer les conséquences de cette réalité que tardivement. A partir du moment où le constat est établi, la logique, l’honneur et l’amour de la patrie auraient voulu ou auraient dû amener nos « vaillants généraux » à amorcer une sortie de crise honorable pour le pays,en s’engageant dans la voie de l’apaisement.

Mais comme toujours dans de pareilles situations ce sont les laudateurs et les opportunistes, les visiteurs « noctambules du palais » et les porteurs « de boubous recto-verso » qui manipulent et poussent au chaos.

Messieurs les généraux ne vous laissez pas illusionner et conduire dans l’irréparable par ces groupes que la république avait enfantés dans la période la plus sombre de son histoire, dont ils demeurent les nostalgiques.

Entendez au moins les voies qui se lèvent au sein de votre camp et qui ont compris que le chemin que vous empruntez ne peut que vous conduire dans l’impasse avec des conséquences incalculables aussi bien pour vous que pour votre pays, surtout dans une conjoncture internationale d’une extrême gravité où l’inquiétude et l’angoisse du lendemain s’accaparent même des grands pays
nantis.

N’écoutez pas ces hommes sans scrupules qui vous font croire qu’en Mauritanie nous pouvons vivre en étant coupé du monde. Ne les écoutez pas non plus lorsqu’ils vous font croire que vous pouvez compter sur nos frères arabes.

Vous devez vous désillusionner, Les frères arabes ne se désolidariseront jamais avec le reste du monde pour vous soutenir ou vous venir en aide. Ceci est d’autant plus vrai que votre acte est répréhensible, inacceptable et contraire à la volonté du peuple mauritanien.

La méthode Coué qui vous amène aujourd’hui à plonger vos têtes dans le sable (dieu sait qu’on n’en manque pas au pays) jusqu’aux oreilles pour ne rien voir et ne rien entendre ne pourrait que vous conduire à votre perte. Qu’Allah nous protège !

Maréga Baba/France
Samedi 11 Octobre 2008 - 23:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556