Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

La méthode Coué du Général.


Général !!! quel C
Général !!! quel C
Au-delà du débat sur la pertinence ou non des arguments des partisans et adversaires du "Coup d'Etat" - ou de la "rectification "- du 06 août dernier, force est de constater que depuis cette date on assiste à une maladroite tentative de manipulation (de qui ?) de la part des médias et des nouveaux maîtres du pays dont l'objectif est de faire croire - à qui ? - à la popularité des événements survenus le matin du 06 août.

Ainsi, comme au "mauvais vieux temps", initiatives de "Cadres" et mouvements de soutien "inconditionnels" se multiplient et sont, surtout, relayés d'une manière outrancière par les médias officiels qui ont subitement retrouvés leurs réflexes des temps qu'on croyait à jamais révolus.

Certaines "initiatives" ont fait leur déclaration dans des salons privés, d'autres ne regroupent que quelques amis ; ce qui dénote, si besoin en était, de leur manque de crédibilité.



Malgré tout, le président du Haut Conseil d'Etat n'hésite pas à recevoir dans "son Palais", tout celui qui en fait la demande, comme s'il n'avait que ça à faire.
On aura ainsi vu défiler tour à tour des Syndicalistes de secondes zones, des oulémas en mal de reconnaissance, des "cadres" et "intellectuels" qui puent l'opportunisme, des partis politiques et ONGs cartables, des représentants fictifs de la Société Civile...

Et à chaque sortie d'audience, on a droit aux mêmes refrains, aux mêmes phrases, aux mêmes mots : "Le président du Haut Conseil d'Etat nous a fait l'honneur de nous recevoir et nous a donné des explications sur les raisons qui ont conduit les Forces armées et de Sécurité à opérer le mouvement rectificatif du 06 août, pour éviter au pays la dérive. Pour notre part, nous l'avons assuré de notre soutien indéfectible" et patati et patata.

L'hypocrisie, comme gage de promotion.

Si ce n'est pas au Palais, c'est dans les médias que l'on se bouscule pour se faire entendre. Rien d'étonnant dans la mesure où tous ceux qui ont été promus ou nommés à des postes de responsabilité depuis le 06 août jusqu'à maintenant l'ont été après avoir démontré leur zèle à soutenir le putsch, à travers la radio et la télé, en vouant aux gémonies ceux qu'ils adulaient hier.

Il n'est donc pas étonnant que les candidats à ce festin infect se bousculent aux portillons de la télé pour faire étalage de leur capacité à se métamorphoser en fonction des besoins du moment.

On aurait un tout petit peu crut à ces montages fallacieux, si de l'autre côté, on laissait d'autres opinions s'exprimer. On aurait alors conclu que ceux qui crient haut et fort le font de leur plein gré - pour une raison ou pour une autre - mais dans les médias officiels, c'est le black out total pour toute opinion contraire à la nouvelle pensée unique.

Mais la question que l'on doit légitimement se poser est de savoir de qui se moque-t-on. De la population mauritanienne? Il n'est pas sûrqu'elle avale ces insanités dans la mesure où - heureusement - elle a encore - pour combien de temps ? - accès à d'autres sources d'information. Ce qui lui permet de faire la part des choses.

Des partenaires au développement qui menacent de geler leur coopération ?

Là aussi, c'est peine perdue. Les chancelleries étrangères qui sont à Nouakchott disposent de leurs propres canaux d'informations et sont sur le terrain ; elles savent donc parfaitement la réalité des choses, à savoir que ce coup de force est non seulement illégal, mais en plus il est tout simplement impopulaire.

D'où des cas répétitifs de restrictions de libertés qui augurent des lendemains qui déchantent même pour ceux qui chantent présentement la gloire des militaires.

En fait, tout porte à croire que le Général applique la célèbre méthode du Dr Coué, qui consiste à se répéter plusieurs fois la même chose pour s'en convaincre soi-même.

L'Eveil Hebdo - Via jamjam
via cridem

Vendredi 5 Septembre 2008 - 10:26
Vendredi 5 Septembre 2008 - 10:30
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591