Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La nouvelle prison à ciel ouvert du président Sidioca.


La nouvelle prison à ciel ouvert du président Sidioca.
"Libération du président Sidioca" ou les fumigènes de la dictature!

Il est un adage mauritanien qui s’appliquerait bien au soit disant «élargissement» par la junte du président légitime Mr Sidioca, tel qu’exigé par le peuple et la large coalition de partis (12) dédiée à la défense de la démocratie et au retour à l’ordre constitutionnel, le FNDD .Libération également réclamée voire requise à cor et à cri par la communauté internationale comme le préalable inconditionnel pour le renouement de tout éventuel dialogue avec celle ci, de nature à favoriser le rétablissement du président élu Mr Sidioca dans ses inaliénables prérogatives constitutionnelles et la démocratie .Or, en guise de libération inconditionnelle du président élu , la junte nous aura servi une dérobade du genre de la maxime «Samba baâ lebssel, Samba ecchre lebssel !» qui se restituerait en français par ceci à peu près :«Samba (la junte) aura vendu des oignons pour racheter tout banalement des oignons aussi (sic)».Soit le statu quo ante, voire pire encore, pas moins que cela!Autant dire que la junte n’aurait fait que reprendre de la main droite ce qu’elle aurait mimé de donner par la main gauche .Par conséquent, s'agissant de la liberté du président Sidioca, nous ne serions pas plus avancés qu'avant.Quelle gaucherie que tout cela, et ce serait le cas de le dire vraiment !Gaucherie si ostensible qu’elle n’abuserait personne, surtout pas la CI, le FNDD et le peuple Mauritanien plus que jamais attaché à sa démocratie incarnée par le président qu’il s’est souverainement choisi, Mr Sidioca .

En fait «d’élargissement» ou de libération du président, l’on pourrait bien affirmer, sans risque de se tromper, que sa prison aura été effectivement « élargie » et se serait même « dilatée » pour prendre les proportions d’un «pénitencier à ciel ouvert» à l’échelle de notre très grand pays, comme 2 fois la France! Comme qui dirait qu'on aurait voulu, sciemment, rudoyer davantage le président, à l’image des forçats du bagne Saharien que nous serions tous devenus par la force de l’arbitraire de la dictature et la volonté d’un seul soldat, le général limogé Aziz !A ceux qui trouveraient la transposition plutôt métaphorique voire osée, je rappellerais qu’il n’en fut guère autrement du bagne de la Guyane française, aux Îles du Diable où les bagnards se « vautraient librement» !Ces îles auront été surnommées les « mangeuses d’hommes » car on n’en ressortait que les pieds devant ou jetés en pâture aux requins pour les plus audacieux qui auront tenté l’évasion !Ceux qui auraient déjà lu «Papillon» ou «Banco» d’Henri Charrière, le bagnard et petit malfrat de Monmartre devraient en savoir un bout sur le topo des lieux .Hommage mérité donc au journaliste Albert Londres dont les reportages furent à l’origine de l’abolition de ce centre d’avilissement et de déchéance des hommes qu’était «le bagne de Cayenne».Toutes choses étant égales par ailleurs, nous ne nous résignerons jamais à ce que la "rectification" entreprise par la junte défigure notre pays au point d'en faire un nouveau Cayenne ou un mouroir!

Le nouvel univers carcéral du président Sidioca.

Et toujours dans le même registre, celui de l’univers carcéral, le président élu Mr Sidioca n’est toujours pas libre de ses mouvements, talonnés qu’il serait par des essaims visibles et invisibles de « surveillants » et autres vigiles chargés d’épier ses moindres faits, gestes, visiteurs voire communications téléphoniques et électroniques etc…pour les rapporter à qui cela intéresserait comme Aziz et sa Gestapo par exemple .Il n’en serait point autrement dans les quartiers de haute sécurité de certaines prisons Ne manqueraient donc plus, pour parfaire les décors de l’immense prison que serait devenu notre pays, que les fameux «couloirs de la mort» soit le «Death Row» !Même ce «détail» perfectionniste n’aura pas fait défaut, car à ce rythme c’est toute la Mauritanie qui semblerait se morfondre et végéter dans le «Death Row» prémédité et organisé à terme par une junte quasi parricide à l’endroit de la mère-patrie !Une dictature qui n’aurait vraiment d’autres ambitions pour la Nation que de la mettre en coupe réglée, avant de lui donner le coup de grâce dans une «sinistre apothéose suicidaire collective», à Dieu ne plaise .

Et pour finir de convaincre les plus sceptiques, s’il en est, le général limogé aurait ordonné la confiscation des passeports du président et de sa famille :n’est ce pas là une autre mesure ou « touche » carcérale susceptible de parachever et soigner «le tableau réaliste du pénitencier à ciel ouvert à l’échelle du pays» ?Une prison, c’est d’abord fait pour priver les détenus de tout contact avec l’extérieur et dans le cas du président Sidioca, avec l’étranger qui se trouve être unanimement acquis à sa juste cause .Un président privé de passeport et qui ne pourrait pas voyager et de ce fait ne serait pas sûr de pouvoir honorer les invitations qui lui ont été adressées par ses pairs du monde entier, serait bel et bien toujours emprisonné et bien loin d'avoir d'avoir recouvré sa liberté!Contrairement à ce que clament le HCE et Aziz!

Si ce qui précède ne serait pas une forme d’emprisonnement, ce serait quoi alors ?De la libération inconditionnelle comme l’exigeait la CI, le FNDD et le peuple ? Bien sûr que non!Et pour boucler la boucle du bagne Saharien contre lequel nous nous insurgeons, je vous renverrais bien encore une fois à la maxime de Samba faisant du sur-place avec ses oignons pourris exactement à l’image d’Aziz et de sa dictature tout aussi faisandée et prétendant de surcroît avoir libéré le président Sidioca, tout en se gardant bien de lui enlever les révoltantes et déloyales chaînes!

Publié par Khalil Balla Gueye


http://vindicte.blogspot.com/2008/12/la-nouvelle-prison-ciel-ouvert-du.html

Lundi 22 Décembre 2008 - 22:07
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 555