Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

La téléputsch ou l’imbécillité faite média


La téléputsch ou l’imbécillité faite média
Je ne regarde plus l’ex-télévision mauritanienne, depuis qu’elle a été transformée en caisse de résonance du discours et des sorties médiatiques du général putschiste et de sa coterie. Elle est devenue, en effet, écoeurante.

Mais hier soir, quelqu’un m’a alerté sur un « programme » dans lequel la chaîne dont le Président Sidi voulait faire un média de service public se moque, de façon irrespectueuse et ordurière du Président de la République, l’élu du peuple et la seule incarnation légitime de la volonté des mauritaniens.

J’ai suivi cette émission, estomaqué de honte et brisé de peine pour mon pays et pour mes compatriotes.

Et je ne ferai que trois commentaires sur cette émission :

1- « Les mots blessants commencent par écorcher les bouches qui les profèrent » dit-on. Et, dans le cas qui nous concerne, ce sont bien le général limogé et sa coterie imbécile qui se moquent d’eux-mêmes en cherchant à tourner le Président en dérision. Ils se dé-respectent eux-mêmes en manquent de respect le Président de la République. Ils se trompent eux-mêmes en cherchant à tromper l’opinion nationale à travers la négation de ce qui est une évidence têtue : le seul Président de ce pays, c’est bien Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi, et il n’y en a pas d’autre. Leur don quichotte de général peut donc se donner tous les titres qu’il veut, arpenter le pays de long en large et discourir à la Taya (ce qu’il ne réussit même pas à bien faire !!!), faire et défaire les carrières, incarcérer ses adversaires pour un rien et mépriser son peuple et les autres nations du monde, il ne sera jamais qu’un simple général limogé qui, parce que l’armée nationale est réduite à sa simple expression, s’est accaparé du pouvoir par la force et tente de la conserver le plus longtemps possible. C’est tout.

2- Boutte Magour et les navets que lui produisent les « réalisateurs » de la téléputsch, ne sont pas à leur première sortie ordurière contre le Président de la République. Ils l’avaient déjà pris pour cible lorsqu’il était encore en plein exercice de ses fonctions. Qui a oublié le fameux sketch qui représente l’inénarrable Ahmed Baba Ould Ahmed Miské exhumé de la tombe « à la demande du Président de la République qui voulait en faire son Conseiller, etc. » ? Peuvent-ils « se moquer », aujourd’hui, du général limogé de la même façon ? Peuvent-ils se servir de ses mille et un gestes, actes et décisions ridicules et risibles comme thèmes d’émissions comiques ? Je n’en suis pas si sûr et si, d’aventure, je me trompais, j’aimerais bien le savoir très vite. Et pour leur faciliter la tâche, voici quelques sujets qui feraient bien rire les mauritaniens : l’épisode du chien de l’aéroport, l’affaire du scanneur, l’affaire Ould Bouamatou/l’IGE légitime, l’affaire Air Mauritanie (son caractère sélectif est un bon sujet de sketch)…

3- La téléputsch est aujourd’hui dirigée par un journaliste professionnel, un des rares à être toujours en vie et dans la profession. Mais il reçoit les instructions et les feuilles de route de Ould Brahim Khlil, « conseiller » du général limogé. Honte à Monsieur Mohamed Yahya Ould Haye, le journaliste et l’homme, d’accepter de servir, contre des indemnités de directeur et quelques avantages matériels de peu de valeur, d’agent d’exécution d’une entreprise aussi vile que précaire. Que fera-t-il demain, si Sidi Ould Cheikh Abdallahi retrouvait le pouvoir ? Arguer de ce qu’« il n’est qu’un simple fonctionnaire » ? Honte à vous, Monsieur Haye ! Honte à vous de participer à la consécration de l’imbécillité faite média !

Sidi Bouna Ould Tah

Source : for-mauritania
Vendredi 28 Novembre 2008 - 12:55
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556