Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

Ousmane Abdoul Sarr, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Rougui Dia, trésorière

Chargé de l’organisation Ngolo Diarra

Commissaire au compte Mme Diop Marième

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication










AVOMM

Le Colonel Kaddafi présente ses excuses au Front et au Président de l'assemblée Nationale avant de s'envoler vers Bissau


Le Colonel Kaddafi présente ses excuses au Front et au Président de l'assemblée Nationale avant de s'envoler vers Bissau
Avant de quitter Nouakchott en destination de Bissau, en Guinée, le Colonel Kaddafi a eu un entretien, à sa demande, avec le Président de l'Assemblée Nationale, Monsieur Messaoud Ould Boulkheir.

Visiblement pris de remords à la suite de la façon peu diplomatique et ostensiblement partisane dont il a commencé sa prétendue médiation dans la crise Mauritanienne, le Président libyen a tenu à présenter se excuses au Président de l'Assemblée Nationale et a chargé ce dernier de les transmettre aux membres du Front National pour la Défense de la Démocratie. Le médiateur prétend avoir été mal compris! Le Front vient de clore sa conférence de presse et a chargé son président de la Commission diplomatique, Monsieur Mohamed Ould Maouloud, de contacter le représentant de Kaddafi, Monsieur Ravi Madani, pour lui transmettre sa position vis-à-vis des derniers développements de cette drôle de médiation.

Le Front a rendu public un communiqué de presse relatif aux déclarations du Président libyen au Palais des Congrès. Dans ce communiqué, le Front dénonce la prise de partie et l'alignement du médiateur en faveur de la Junte. Il dénonce aussi le mépris avec lequel le Président libyen traite les Mauritaniens et la Mauritanie et la façon dont il considère qu'ils ne méritent pas la démocratie.

Il est très probable que le Front exige, avant toute reprise des négociations sur le cadre des futures concertations, des excuses publiques de la part de la partie libyenne en direction des Mauritaniens.

Nous rappelons que le Président de l'Assemblée Nationale, Messaoud Ould Boulkeir, était l'un des premiers à se lever et à se retirer de la salle à la suite des dérappages verbaux du Colonel Kadafi. Ce geste, appuyé et amplifié par les autres représentants du Front, honore la politique et grandit ses auteurs. Il grandit d'autant plus le Président de l'Alliance Populaire et Progressiste (APP) que ce parti comprend une composante très importante réputée idéologiquement proche du Président libyen (Nassériens). Nous en profitons pour démentir, catégoriquement, les informations relayées par certains sites sur des promesses prétendument données au Général limogé par le groupe de Kalil Ould Teyeb. Ce dernier, contacté par For-Mauritania, a démenti ces allégations.

Par ailleurs, nous apprenons de Lemden, village où réside le Président de la République et où il a préféré rester pendant toute le temps que dure la visite de Kaddafi, que ce dernier avait envoyé un émissaire, hier, renouvelant au Président la requête du "médiateur" concernant sa démission. Le Président libyen, sans doute estimant que Ould Cheikh Abdallahi ne demandait que cela, avait appuyé cette requête de l'acceptation de sa part de rendre une visite à Lemden. Le Président de la République, qui avait effectivement invité son homologue libyen à lui rendre une visite dans son village natal, répond qu'il serait très honoré d'offrir le bol de lait de chamelle de bienvenue au Président de l'Union Africaine mais que démissionner dans ces circonstances équivaudrait, pour lui, à une trahison du peuple mauritanien. "J'ai prononcé le serment de protéger la Constitution et de veiller sur les intérêts du peuple mauritanien, je ne manquerai jamais à cet engagement", fait dire le Président de la République à son homologue libyen.

Il faut dire qu'à l'entendre parler de la démocratie en générale et de l'expérience mauritanienne en particulier, ces histoires de vote et de serment ne doivent pas évoquer la même chose pour le Président élu à 53 % et l'immortel putschiste qu'est Kaddafi.



Source: For mauritania
Jeudi 12 Mars 2009 - 18:11
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par saiga le 13/03/2009 03:55
Posté par saiga le 13/03/2009 00:36
Le vénérable Guide de la révolution libyenne, Mouammar Kadhafi, a-t-il une filiation corse ? Selon une légende vivace dans l'Ile de Beauté, il serait le fils d'un aviateur corse, héros de la France Libre, envoyé en mission en Libye pendant la Seconde Guerre Mondiale. Pas de preuve irréfutable mais un faisceau d'indices très troublants qui ont même mobilisé ces dernières années des officiers de l'armée de l'Air. « Bakchich » a mené l'enquête et en propose le fruit dès aujourd'hui,. Nous detenons des photos et des preuves qui peuvent appuyer ce qui suit. Faites la lecture et prochainement nous vous donnerons plus de detaille pour comprendre la demarche et la psychologie de ce dictateur et meprisard


« Vous savez que vous êtes dans le village natal du père de Kadhafi ? » Les rares « pinsouts » du continent faisant escale à Vezzani, charmante petite bourgade de Haute-Corse à flanc de montagne, sont d'emblée mis dans le bain. Pas peu fiers, les habitants se livrent volontiers : de mémoire de villageois, le colonel Mouammar Kadhafi, chef de l'État libyen, est le fils d'un aviateur corse répondant au doux nom d'Albert Preziosi.
Ah, Albert ! Son ombre plane encore sur Vezzani. Dès l'entrée du village, une plaque de marbre apposée sur le bâtiment de la Poste rend hommage à ce capitaine né en 1915 et mort en 1943 dans le ciel de Russie, aux commandes d'un appareil de l'escadrille Normandie-Niemen. Quelques virages plus loin, un monument aux morts commémore ce héros « tombé glorieusement au cours d'un combat aérien au nord-est de Karachev » et dont le corps n'a jamais été retrouvé. Même dans le bureau de la Mairie, la photo sous verre du jeune Albert en tenue militaire occupe plus de place que le portrait de l'omniprésident Sarkozy…



Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 556