Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le FNDD ouvert au dialogue mais réclame le retour du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi


Le FNDD ouvert au dialogue mais réclame le retour du président Sidi Ould Cheikh Abdallahi
Les parlementaires du Front national pour la défense de la démocratie (FNDD) ont fait part jeudi de leur ouverture au dialogue sur toutes les questions d’intérêt national mais rejettent toute solution excluant le rétablissement de Sidi Ould Cheikh Abdallahi dans ses fonctions en tant que président élu démocratiquement de la Mauritanie ».

Les parlementaires du FNDD qui s’exprimaient au cours d’une conférence de presse, ont dit détenir des informations faisant état de citoyens torturés lors des dernières manifestations pour le retour du président déchu. Ils ont fait remarquer aux autorités que les manifestations sont autorisées par la Constitution et la torture une pratique interdite.

Les parlementaires ont aussi salué le courage des leaders de partis politiques et des centrales syndicales pendant ces manifestations. Cette conférence de presse se tient au moment où certains sénateurs privilégient une troisième voie pour sortir de la crise en appelant notamment à une solution excluant les militaires et le président renversé.



Cette tendance est considérée par la presse locale comme des proches du colonel El Ould Mohamed Vall qui avait dirigé la transition après le renversement du président Maaouya Ould Sid’Ahmed Taya avant de remettre le pouvoir aux civil en avril 2007.

L’Union africaine a lancé un ultimatum aux nouvelles autorités qui a expiré le 6 octobre dernier pour exiger le retour de l’ancien président Sidi Oud Cheikh renversé le 6 août 2006 par un coup d’Etat.

source : Agence de Presse Africaine
Vendredi 10 Octobre 2008 - 11:53
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543