Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Front se félicite de la fermeté de l'Union Africaine

Front National pour la Défense de la Démocratie
(FNDD)

Communiqué de presse


Le Front se félicite de la fermeté de l'Union Africaine



Poursuivant la politique de la fuite en avant adoptée par la junte putschiste ; ignorant encore une fois le rejet populaire de plus en plus vaste du pouvoir militaire et faisant fi de la ferme détermination de la communauté internationale à faire face au coup d’Etat et à sanctionner ses auteurs, le chef du Conseil putschiste vient de fixer la date de sa mascarade électorale du 6 juin prochain et de reporter sine die, après un avis du Conseil Constitutionnel désormais à sa solde, le renouvellement partiel du Sénat.
Les derniers jours ont apporté des développements importants aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur, tous confortant le combat pour la démocratie mené au plan national et confirmant la fin inéluctable du coup d’Etat :
- Au plan intérieur, de larges franges du peuple mauritanien ont boycotté les visites carnavalesques effectuées par le général limogé en quête de légitimité et de popularité. Hier seulement, la ville de Kaédi a donné la preuve du rejet populaire des décisions et manœuvres électoralistes méprisables du général, suivant en cela Aleg, Maghta Lahjar et Barkéol.
A l’inverse, les activités du FNDD ont enregistré une grande affluence politique et populaire, qui reflète l’adhésion massive au projet démocratique du Front, dont la noblesse des idéaux et la vérité des choix deviennent chaque jour plus évidentes.
- Au plan extérieur, le Conseil de Paix et de Sécurité (CPS) de l’Union Africaine a réitéré son ferme rejet du coup d’Etat et réaffirmé la poursuite de la mise en œuvre des sanctions individuelles contre les auteurs du putsch et leurs soutiens, mettant ainsi fin aux manœuvres entreprises par le colonel Kadhafi pour entraîner l’Union Africaine et la Communauté Internationale dans le piège de l’acceptation du fait accompli en Mauritanie, dont le coup d’Etat a suscité la résurgence des pratiques putschistes dans le Continent, alors que celui-ci franchissait des pas importants sur la voie de la démocratisation et de la modernité.

Tout en félicitant ses militants pour les réalisations accomplies jusqu’à présent, le FNDD tient à :
- Exprimer sa satisfaction pour la décision du CPS de l’Union Africaine portant confirmation des sanctions individuelles contre les auteurs du coup d’Etat et leurs soutiens civils, considérant qu’il s’agit-là d’une rectification de la position de l’UA et du minimum de fermeté requis de la part de la Communauté Internationale, pour faire face à une junte putschiste qui a piétiné la Constitution de son pays et violé les accords et conventions africaines et internationales.
- Mettre en garde la junte putschiste contre la persistance dans sa fuite en avant et la mise en jeu de l’avenir de la Mauritanie pour assouvir des intérêts égoïstes illusoires. A ce sujet, le Front rend le Général Mohamed Ould Abdel Aziz, chef de la junte, personnellement responsable de la conduite de la Mauritanie vers l’aventure !
- Renouveler son appel à l’ensemble des forces vives de la Nation pour resserrer les rangs et renforcer la lutte, afin de faire échouer le coup d’Etat, de restaurer la légalité constitutionnelle, incarnée par le Président démocratiquement élu, Monsieur Sidi Mohamed Ould Cheikh Abdallahi et de libérer le Premier ministre Yahya Ould Ahmed Waghf et les dirigeants du Front incarcérés avec lui.



Nouakchott, le 27 Mars 2009
La Commission de Communication

Vendredi 27 Mars 2009 - 14:14
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par claude.bonnet le 27/03/2009 20:09
Je vous demande de compter parmis les disparu un certain Housseinou qui était maçon à R'kiz (trarza) qui est revenu avec sont fils un mois après sont raptriment au sénégal. après plusieurs jours de détention, le chef de la brigade de gendarmérie de R'kiz (un certain Ould Ehweiriya) l'a pris avec sont fils dans une voiture vers 17h 30 mais depuis ce jours aucun signe de vue n'a été donné par ces Housseinou, ni de son fils.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543