Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le Président de la République s’adresse à la nation à l’occasion du Ramadan

Le Président de la République, Monsieur Mohamed Ould Abdel Aziz a prononcé vendredi en fin d’après midi un discours à la nation à l’occasion du mois béni du Ramadan dans lequel il a souligné que l’ampleur des dangers et des défis auxquels fait face notre société en cette période particulière de l’histoire de notre nation exige de nous le resserrement des rangs et la solidarité face aux ennemis du changement constructif.


Le Président de la République s’adresse à la nation à l’occasion du Ramadan
Voici le texte intégral de ce discours:

«Au nom d'Allah, le Tout Miséricordieux, le Très Miséricordieux, Louange à Allah, Seigneur de l'univers, Salut et Paix sur Le Dernier des Prophètes et Messagers.

- Citoyens,
- Citoyennes,
Il m’est agréable de vous présenter ainsi qu’à tous les musulmans mes félicitations à l’occasion du ″mois de ramadan au cours duquel le Coran a été descendu comme guide pour les gens, et preuves claires de la bonne direction et du discernement ″.

A l’occasion de l’avènement de ce mois béni, l’école de Ramadan ouvre ses portes à tous ceux qui désirent, par conviction, croître leur crédit par la bienfaisance, la charité et la philanthropie.

C’est une école vers laquelle nous devons tous nous ruer pour y puiser des vertus incommensurables de ce mois qui compte une nuit meilleure que mille mois.

Nous accueillons le mois béni du Ramadan alors que nous inaugurons l’ère de la rectification et du changement constructif. Cette heureuse coïncidence nous offre l’opportunité de purifier les âmes des tares que laisse le désir des profits illusoires de ce bas-monde que ravivent sans cesse la cupidité, l’envie, le mensonge et l’hypocrisie.

La première action par laquelle nous devons inaugurer l’ère du changement constructif est de nous rapprocher d’Allah tout en nous conformant à ses prescriptions et en nous éloignant de tout ce qu’il nous interdit.

Nos illustres érudits se doivent, dans ce cadre, de faire connaître aux gens la religion de la clémence et de la modération. Chacun de nous doit contribuer à la propagation des bonnes mœurs et valeurs inspirées de cette religion que certains essaient de souiller par le mensonge et l’ignorance.

- Citoyens,
- Citoyennes,

La religion musulmane prêche la tolérance, la fraternité la commisération mais la faiblesse de la foi induit parfois beaucoup de gens dans des erreurs fatales. C’est pourquoi, nous assistons aujourd’hui à une crise de mœurs dans notre société. Pour l’éradiquer, nous devons renforcer notre foi en Allah et nous juger nous-mêmes avant que nous ne soyons jugés par le Seigneur. Aussi, nous devons regarder autour de nous pour que chacun se rende compte de l’ampleur des répercussions néfastes et des dégâts causés par la dépravation des mœurs et les mauvaises pratiques.

- Chers citoyens,

La portée du changement auquel nous aspirons est tributaire de la contribution de chacun de nous à l’éradication des mauvaises pratiques contraires aux préceptes de notre sainte religion qui bannit la violence, l’extrémisme et tout ce qui porte atteinte à l’homme sans raison. « En vérité, Allah ne modifie point l'état d'un peuple, tant que les individus qui le composent ne modifient pas ce qui est en eux-mêmes ».

- Citoyens,
- Citoyennes,

L’ampleur des dangers et des défis auxquels fait face notre société en cette période particulière de l’histoire de notre nation exige de nous le resserrement des rangs et la solidarité face aux ennemis du changement constructif. C’est pourquoi, je vous invite à vous unir autour de ce que Allah ordonne et à vous éloigner de ce qu’il interdit. Allah n’a-t-il pas dit : « quiconque tuerait une personne non coupable d'un meurtre ou d'une corruption sur la terre, c'est comme s'il avait tué tous les hommes » ?

Le sort de celui qui commet un tel crime est dit dans la Sourate An-Nissa : «Quiconque donne la mort intentionnellement à un croyant aura pour rétribution l’enfer où il demeurera éternellement, exposé à la colère et à la malédiction du Seigneur, et sera voué à d’immenses tourments».

Qu’Allah accepte notre jeûne et multiplie nos récompenses».
و السلام عليكم و رحمة اللــه تعالى و بركاته.

AMI
Samedi 22 Août 2009 - 00:00
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543