Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

Le bureau exécutif de l'AVOMM
"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

M. Amadou Bathily, président

M.Ngolo Diarra, secrétaire général

M. Hamdou Rabby Sy, porte-parole

Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication

M. Demba Fall, trésorier

Chargé des droits de l’homme et des relations extérieures, M. Sarr Ousmane Abdoul

Chargée de l’action humanitaire, Mme Dia Rougui

Chargée de l’organisation, Mme Diop Marième

M. Boubacar Thiam, commisaire aux comptes

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

Le bureau exécutif de l'AVOMM

AVOMM

Le RFD exprime ses craintes à propos de la question du passif humanitaire


Le RFD exprime ses craintes à propos de la question du passif humanitaire
Dans un déclaration dont copie est parvenue à l’ANI, le RFD exprime ses craintes de voir la question du passif humanitaire utilisée pour des fins électoralistes par le pouvoir militaire en place dans le pays, pour renforcer sa légitimité. Dans cette même déclaration, le RFD a indiqué que : « ce dossier mérite d’être traité dans un esprit de sérénité, loin des calculs conjoncturels et des contingences politiciennes ». ANI publie le texte intégral de cette décalartion: Le RFD a appris qu’une déclaration du Président du HCE sur le passif humanitaire serait faite le 25 Mars 2009, à Kaédi.

Le RFD tient, à cette occasion, à rappeler les points suivants :
1- Depuis 1992 , le RFD a porté haut l’étendard de ce dossier d’extrême gravité tout en appelant l’ensemble des acteurs politiques et sociaux à s’impliquer dans son règlement dans un esprit de responsabilité et de sérénité ; il se réjouit aujourd’hui de l’avancée de sa juste position sur cette question au sein des franges qui lui étaient hier les plus hostiles ;
2- Les innombrables implications du passif humanitaire en termes de droits humains, sur l’unité nationale, la restauration de la cohésion sociale et la garantie de la paix civile exigent des solutions appropriées, justes et équitables ;
3- Le moment et le contexte de la grave crise politique et institutionnelle que traverse le pays risquent d’imprimer un caractère opportuniste et électoraliste à l’initiative d’un pouvoir en quête de légitimité politique et de légalité constitutionnelle.

En considération de ces différents points et conformément à ses principes et à sa position constante sur le passif humanitaire, le RFD :
1- Juge que ce dossier mérite d’être traité dans un esprit de sérénité, loin des calculs conjoncturels et des contingences politiciennes.
2- Appelle à un dialogue national impliquant les victimes, les ayants droits, les oulémas, les acteurs politiques, la société civile dans un contexte politique apaisé, emprunt de légitimité, de sérénité et de consensus national.
3- Considère que toute initiative partisane tendant à instrumentaliser ce dossier pourrait compromettre sa solution effective et durable au préjudice des intérêts des victimes, des ayants droit ainsi que de l’unité, de la sécurité et de la stabilité du pays.

Le RFD
Nouakchott, le 24 mars 2009.

Source: ani(m)
Mardi 24 Mars 2009 - 17:09
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte



1.Posté par Mauritanien le 24/03/2009 17:15


RFD des beaux sa...... cela vous dérange qu'un jour le passif humannitaire soit pris en réelle considération. Qu'avez-vous fait autre qu'écrire et parler......... rien.... depuis quand un dossier inhumain doit appartenir à un groupe mettez vous ensemble pauvres sal.......... non à l'oubli comme madame.

2.Posté par badiallo le 24/03/2009 17:48
Ahmed ould Daddah cherche encore ,comme il l'a fait lors de la première élection où tout le peuple était mobilisé pour vaincre le régime de Ould Taya à faire échouer toute tentative de solutionnement de la question du passif que son grand-frère a initié et que Taya a finalisé.
Ahmed doit se rendre à l'évidence;il ne sera jamais Président de la Mauritanie !

3.Posté par mohamed djibi le 25/03/2009 00:06
je croix que c'est le moment ou jàmains de régler cette question. nous avons pas besoin de se mettre autour du table pour en parler encore une fois, l'essentiel c'est de passer à la réalisation de ce dossier du moment que tout le monde connait parfaitement ce problème. il n'existant un mauritanien qui ignore ce fait. si vous souvenez leurs du transition passée, le CMJD avait doit que ce problème sera réglé par le future gouvernement. tout gouvernement qui est place doit penser à résoudre ce problème. il n y'a rien attendre dans la mesure que tout le monde est conscient ce problème et sur l'unanimité de résoudre ce problème

4.Posté par Kowri Soh le 25/03/2009 00:57
Bismilaahirahmaanirahiimi

Ahmed Daddah : «La chèvre a pris la fuite après qu’elle fut traite » (Proverbe Pulaar) !

-Si et seulement si Ahmed Daddah avait tenu le même langage pendant le reigne sauvage de CMJD,

-Si et seulement si Ahmed Daddah n’avait pas Insilte’ les Negros-mauritaniens sur ordre de CMJD,

-Si et seulement si Ahmed Daddah n’avait pas "pris acte et pactise’" avec la HCE en date du 6, Aout 2008,

-Si Ahmed Daddah etait constant dans sa dénonciation de l’Apartheid Beydane raciste,

-Si et seulement si Ahmed Daddah avait joint sa voix a celles des veuves et des orphelins pour extrader Maouya Ould SIADA Ahmed Taya,

Alors, peut-être bien qu’Ahmed Daddah allait/ ou POURRAIT être président.

Pour la premiere fois, Je suis parfaitement d’accord avec la DECLARATION d’ Ahmed Daddah (ci-dessus) dénonçant ainsi les manœuvres desespererées de la HCE qui utilise le Génocide, pour s’accrocher illégalement au pouvoir.

Est-ce que redonner les fonctionnaires leurs jobs (qui leur est du) équivaut de résoudre les tueries racistes sauvages, les viols partout dans le Sud, les déportations, les humiliations ?

Que les Negres de connivence avec la HCE répondent à cette question ! Et ces Negres se connaissent.

Kowri Soh
Baltimore, USA.

Nouveau commentaire :


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 543