Liste de liens

Le bureau exécutif de l'AVOMM

"L'important n'est pas ce qu'on fait de nous, mais ce que nous faisons nous-mêmes de ce qu'on a fait de nous." Jean-Paul Sartre

"L'Association d'aides aux veuves et aux orphelins de mauritanie (AVOMM) qui nous rassemble, a été créée le 25/12/95 à PARIS par d'ex-militaires mauritaniens ayant fui la terreur, l'oppression, la barbarie du colonel Mawiya o/ sid'ahmed Taya ......
Ces rescapés des geôles de ould Taya, et de l'arbitraire, décidèrent, pour ne jamais oublier ce qui leur est arrivé, pour garder aussi la mémoire des centaines de martyrs, de venir en aide aux veuves, aux orphelins mais aussi d'engager le combat contre l'impunité décrétée par le pouvoir de Mauritanie."
E-mail : avommavomm@yahoo.fr

Bureau exécutif

*Ousmane SARR, président
*Demba Niang, secrétaire général
*Secrétaire général Adjt; Demba Fall
*Alousseyni SY, Chargé des relations extérieures
*Mme Rougui Dia, trésorière
*Chargé de l’organisation Mariame Diop
*adjoint Ngolo Diarra
*Mme Mireille Hamelin, chargée de la communication
*Chargé de mission Bathily Amadou Birama
Conseillers:
*Kane Harouna
*Hamdou Rabby SY










AVOMM

Les 'au revoir' à Aimé Césaire


Les 'au revoir' à Aimé Césaire

Personnalités et anonymes se sont réunies dimanche au stade de Fort-de-France pour des obsèques nationales en forme d'hommage culturel à Aimé Césaire.

Ni discours politique, ni cérémonie religieuse, mais des textes et des chants : l'hommage chaleureux de la Martinique à son "papa" a été rythmé par de nombreux applaudissements

Beaucoup étaient venus en famille, la plupart vêtus en noir et blanc, certains même en costume traditionnel. Sous un ciel menaçant, des milliers de Martiniquais ont assisté dimanche dans les tribunes du stade de Dillon, à Fort-de-France, aux obsèques nationales de leur "papa", décédé jeudi à l'âge de 94 ans.

Des obsèques en forme d'"hommage culturel", car la famille ne voulait ni cérémonie religieuse ni discours politique de la part du président et des très nombreuses personnalités politiques présentes (plusieurs ministres -dont Christine Albanel, Rama Yade et Michèle Alliot-Marie-, François Bayrou, Ségolène Royal, François Hollande, Laurent Fabius, Lionel Jospin...). C'est donc de l'aéroport, à son arrivée, que Nicolas Sarkozy a rendu hommage à "ce grand homme tellement attaché à sa terre natale", "un sage". "Tous les Français se sentent aujourd'hui Martiniquais dans leur coeur", a-t-il dit (voir la vidéo).

Des textes et des chants

L'hommage de la Nation à un écrivain est exceptionnel. Seuls trois d'entre eux ont eu depuis le XIXe siècle cet honneur : Victor Hugo, Paul Valéry, et Colette. Un grand portrait du poète de la négritude, "prototype de la dignité humaine" (selon le mot d'André Breton), ainsi que des extraits de son oeuvre, ont été exposés dans le stade, qui vibrait régulièrement aux ovations du public.

Une plaque de céramique portant le nom d'"Aimé Césaire (1913-2008)" et les mots "Liberté, identité, responsabilité, fraternité", avait été posée sur le fauteuil destiné au président de la République. Durant l'hommage, des textes d'Aimé Césaire - "Et les chiens se taisaient", "Calendrier lagunaire"...- ont été lus par des comédiens antillais et africains et des chants ont été repris par la foule. L'un des plus proches compagnons de Césaire, Pierre Aliker, âgé de 101 ans, a salué "le meilleur des fils de la Martinique" au début de l'hommage, revenant sur son combat contre la colonisation et le racisme sous toutes ses formes. Tonnerre d'applaudissements.

Applaudissements toujours au moment où le cercueil a quitté le stade pour être acheminé, sous le soleil revenu et sous les chants de milliers de personnes toujours vêtues blanc, vers le cimetière La Joyau. Au point que la procession devait parfois s'arrêter pour se frayer un passage vers le cimetière.

Aimé Césaire avait choisi lui-même le poème qu'il souhaitait que l'on inscrivît sur sa tombe. Extrait de son recueil "Moi, laminaire" (1982), "Calendrier lagunaire" s'achève par ces vers :

"La pression atmosphérique ou plutôt l'historique
Agrandit démesurément mes maux
Même si elle rend somptueux certains de mes mots
".


Source: tf1
(M)

Les 'au revoir' à Aimé Césaire

Les 'au revoir' à Aimé Césaire
Dimanche 20 Avril 2008 - 23:16
Lundi 21 Avril 2008 - 00:08
INFOS AVOMM
Accueil | Envoyer à un ami | Version imprimable | Augmenter la taille du texte | Diminuer la taille du texte


Dans la même rubrique :
1 2 3 4 5 » ... 591